Le néré dans nos plats

Le néré dans nos plats

0
PARTAGER

Néré est son nom en bambara. On l’appelle aussi arbre à farine. Son nom scientifique est Parkia biglobosa. Les composants alimentaires constituants la gousse se distinguent par leur aspect, leur nature, leurs modes de transformation et de consommation .

La pulpe est généralement consommée dans les mois qui suivent la récolte. Les enfants en sont très friands et ils la consomment à même la gousse ou bien
délayée dans de l’eau et plus rarement dans du lait.

La pulpe joue un rôle alimentaire important à une période de l’année où les céréales commencent à faire défaut et où les travaux champêtres s’amorcent. Des cultivateurs du nord de la Côte d’Ivoire nous ont rapporté qu’ils ont pour habitude de consommer de la pulpe de Néré le matin avant d’aller travailler aux champs, sans éprouver la moindre sensation de faim jusqu’au soir. La pulpe joue, en effet, le rôle d’un substitut de céréales ou de tubercules.

Les personnes âgées constituent fréquemment des stocks de pulpe pour les périodes de pénuries alimentaires, précisément lorsque les jeunes travailleurs quittent les villages pour rejoindre les campements pendant plusieurs jours de suite.

Le produit fini le plus répandu est le sumbala qui désigne la graine de Néré fermentée.

Les vitamines

La pulpe de Néré est intéressante pour :

– son taux élevé en vitamine A , en comparaison avec l’huile de palme, les feuilles de baobab, la mangue ou encore la papaye, végétaux africains connus pour leur haute teneur en provitamine A.

– son importante quantité de vitamine C . 100g De pulpe permettent largement de couvrir les besoins quotidiens d’un enfant, d’une femme enceinte ou allaitante.

– sa teneur non négligeable en thiamine.

La graine est intéressante pour :

– sa teneur en riboflavine .

Les différents minéraux contenus dans le néré

La graine est intéressante pour :

– sa richesse en fer, soit : 35mg p. 100G, ce qui est franchement supérieure à une majorité de végétaux consommés en Afrique, excepté le gombo. Sa richesse est encore supérieure aux produits animaux mais la différence réside dans son taux d’absorption.

– sa teneur en zinc

La pulpe est intéressante pour :

– son rapport calcium/ phosphore qui est supérieur à 1.

– sa richesse en zinc : cent grammes de pulpe permet largement de couvrir les besoins journaliers d’un enfant qui sont de l’ordre de 5 à 10 mg.

La pulpe et la graine de Néré sont un important réservoir de micronutriments et elles se complètent.

Yolande Jakin

Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE