Le Ghee : trésor de santé

Le Ghee : trésor de santé

0
PARTAGER

Si vous ne deviez retenir qu’un seul produit de la médecine ayurvédique, c’est lui : le ghee. Beurre clarifié, considéré comme sacré, il trône facilement dans nos cuisines pour y apporter légèreté et vitamines.

Considéré comme sacré en Inde, parce que produit par la vache, le ghee est du beurre porté à ébullition et cuit à petit feu jusqu’à complète évaporation de l’humidité. A l’opposé de la plupart des beurres clarifiés produits par centrifugation, la cuisson lente permet d’éliminer l’eau, le lactose et les protéines. Se solidifiant à température ambiante, il se conserve des mois durant hors du frigidaire, ce qui en fait un produit accessible pour les petits ménages. Son petit goût caractéristique de noisette étonne de prime abord le palais habitué au beurre.

Indissociable de la médecine ayurvédique, les praticiens indiens brûlent des bougies alimentées par du ghee à Dhanvantari, le dieu de l’ayurveda. Au delà de l’aspect religieux, la bougie ne faiblissant pas de la journée, cette pratique a aussi un aspect médical : le ghee assainit l’air.

Excellent pour Pitta et Vata, les constitutions kapha doivent, en raison de son caractère gras l’éviter. Consommé à petites doses, il équilibre les trois doshas. Selon les textes anciens, ses possibilités sont infinies :

– Rajeunissant, il améliore le teint et augmente l’espérance de vie

– Il favorise la mémoire. Il est utilisé dans certaines formulations médicales pour lutter contre alzheimer

– A petite dose améliore la digestion de par sa propriété légérement laxative

– Il nourrit, nettoie et tonifie l’ensemble des systèmes et tissus du corps

– Aphrodisiaque, il nourrit le tissu reproducteur. De ce fait, il est particulièrement recommandé aux couples qui veulent procréer.

– Bénéfique pour les yeux en interne comme en externe.

– Il peut » éliminer le poison du corps », s’infiltrant dans les couches les plus profondes de l’organisme, il en extrait les toxines.

Lire la suite

Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE