Le diabète gestationnel chez la femme enceinte

Le diabète gestationnel chez la femme enceinte

0
PARTAGER

Toute femme enceinte court le risque de développer un diabète de grossesse ou diabète gestationnel. Il est détecté pendant la grossesse. Le risque est encore plus grand chez les femmes enceintes qui connaissent un problème de surpoids ou qui ont des antécédents diabétiques dans la famille.

Généralités

Les femmes qui ont eu un problème de diabète gestationnel pour leur premier bébé risquent d’en souffrir encore à la grossesse suivante. Celles qui ont accouché des bébés de plus de 4 kg ou qui ont fait des fausses couches sont également sujettes au diabète gestationnel, de même que celles qui sont âgées de plus de 35 ans. Vers la fin du deuxième trimestre de la grossesse, le taux de sucre dans le sang augmente de façon permanente. Le cas peut s’expliquer par le fait que les hormones que le placenta produit pendant la grossesse éliminent l’action de l’insuline. La sédentarité, le surpoids ou une mauvaise alimentation peuvent également favoriser le développement du diabète. Certaines femmes qui sont plus sensibles ont un taux élevé de glycémie qui se transforme en diabète à une certaine valeur.

Signes avant-coureurs et risques de complication

La femme enceinte doit s’inquiéter lorsqu’elle se sent fatiguée sans raison apparente et qu’elle ressent toujours le besoin de boire et que ses urines sont très abondantes. Il lui faut sans attendre consulter le médecin traitant dès la manifestation de ces symptômes. Le diabète complique dangereusement la grossesse. Il a des conséquences graves aussi bien sur la santé de la mère que du bébé. La femme risque de se faire accoucher par césarienne . Elle peut également connaître des problèmes cardio-vasculaires ou d’hypertension.

Le diabète prégestationnel

Une femme peut avoir déjà eu le diabète avant d’être enceinte. C’est le cas du diabète prégestationnel. Si elle le sait, elle prend les précautions nécessaires pendant la grossesse. Mais si elle l’ignore les risquent d’être graves pour elle. Un surplus de liquide amniotique peut survenir et provoquer un accouchement prématuré. Elle est plus exposée aussi aux risques d’infection Le bébé peut naître plus gros que la normale. Il peut attraper la jaunisse ou avoir des difficultés respiratoires. Le plus grave est le cas des malformations nerveuses ou cardiaques. ou pire encore le décès.

Prévention et suivi

Il est alors primordial que toute femme enceinte se soumette à un dépistage systématique du diabète gestationnel. Il faut surveiller constamment les taux de glycémie dans l’urine. Bien souvent, il suffit pour la femme enceinte de corriger son mode d’alimentation pour éviter tout risque de diabète de grossesse. Il lui faut une alimentation bien équilibrée et une bonne hygiène de vie s’impose également .Elle devrait pratiquer des activités physiques qui sont adaptées a son état. Dans bien des cas, le diabète gestationnel disparaît après l’accouchement. Il est conseillé à la mère d’effectuer des tests de glycémie quelques mois après l’accouchement pour vérifier si tout est revenu à la normale. Une visite médicale doit être accomplie également avant une future grossesse. Le bonheur d’une maman est bien de donner naissance à un bébé en bonne santé. Le cas du diabète de grossesse ne doit pas être négligé par conséquent.

L’allaitement permet également de diminuer le risque de développer un diabète de type-2 car cela peut aussi diminuer le besoin en insuline de la maman.

Florence Bayala

Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE