La vitamine A peut être à l'origine des malformations du fœtus

La vitamine A peut être à l'origine des malformations du fœtus

0
PARTAGER

On utilise un supplément de vitamine A chez le traitement et la prévention du déficit provoqué par des maladies digestives qui affectent l’absorption de rétinol et qui causent des problèmes dans la vue, comme la xérophtalmie (est un état de sécheresse avec atrophie de la conjonctive bulbaire entraînant l’opacité de la cornée) et l’aveuglement nocturne. Cependant, faites attention à l’abus d’ingestion de vitamine A, parce qu’elle peut être toxique et elle peut aussi produire beaucoup d’effets indésirables et de réactions adverses.

Vitamine A et malformations congénitales du fœtus

Les femmes qui abusent de la vitamine A pendant une période prolongée risquent de souffrir de toxicité chronique. 90% de la vitamine A que l’on consomme est stockée dans le foie, alors que le reste en arrive à la graisse corporelle, aux poumons et aux reins. Un excès accumulatif de vitamine A chez la femme enceinte peut produire, par exemple, des malformations congénitales chez le bébé. C’est pour ça qu’il faut toujours rendre visite au médecin avant d’abuser des complexes vitaminiques.

La vitamine A contribue au maintien et développement des tissus, remplit des fonctions essentielles pour la vue et la croissance des os, ainsi que dans les systèmes immunitaire et nerveux. Pendant la grossesse, toutes ces actions sont réalisées aussi dans le fœtus. Ainsi, un apport adéquat de cette vitamine pendant toute la grossesse devient essentiel.

Quoi qu’il en soit, il faut se renseigner avant de prendre des suppléments vitaminiques, surtout si on est enceinte ! Une mauvaise utilisation ou abus de certains nutriments touche négativement le développement du bébé.

La femme enceinte a besoin d’un apport quotidien de 800 microgrammes de vitamine A, et pas plus.

Les aliments à éviter

Pour le bon développement de votre enfant et afin que votre grossesse se déroule au mieux, il est conseillé d’éviter certains aliments. Plusieurs d’entre eux peuvent en effet être risqués pour votre bébé.

Parmi ces aliments, il est recommandé notamment de mettre de côté la viande et le poisson crus, peu cuits ou fumés, le foie, certains fromages ou encore certaines charcuteries…

Le foie

Riche en vitamine A, le foie fait partie des aliments qu’il est conseillé d’éviter pendant les 9 mois de votre grossesse, pour le bon développement de votre bébé. Pour quelle raison ?

Les foies d’animaux et les aliments à base de foie sont très riches en vitamine A. Or, la consommation de doses très importantes de vitamine A peut être néfaste pour le fœtus et provoquer des malformations. Par précaution pour votre enfant, et bien que ces doses soient quasiment impossibles à atteindre avec une alimentation normale, il est donc recommandé d’éviter d’en consommer.

Si vous avez mangé occasionnellement du foie avant de savoir que vous étiez enceinte, (par exemple une tranche de foie de veau), ne paniquez pas pour autant. Les aliments à base de foie comme certains pâtés doivent eux aussi être écartés de votre alimentation.Durant ces 9 mois vous allez privilégiez d’autres morceaux de viandes, du poisson ou des œufs toujours bien cuits.

Yolande Jakin

Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE