Gel lubrifiant, à quoi peut-il bien servir ?

Gel lubrifiant, à quoi peut-il bien servir ?

2
PARTAGER

Le gel lubrifiant, c’est une substance que la plupart des personnes n’ont guère envie d’utiliser. Et pourtant, c’est vraiment quelque chose de très utile, voire de très agréable dont certains usages sont très méconnus.

Qu’est-ce qui est méconnu à ce niveau. On se doute tous qu’en sexologie, un gel lubrifiant sert à lubrifier pendant les relations sexuelles…

Catherine : On pense souvent qu’un gel lubrifiant, c’est utile pour les femmes. Et c’est vrai, mais ça l’est aussi pour les hommes et voici pourquoi :
– Pour améliorer l’éjaculation précoce. J’ai déjà  » guéri  » plusieurs patients souffrant d’éjaculation précoce simplement en les incitant à utiliser un gel lubrifiant. En effet, le sexe masculin est extrêmement sensible aux frottements et à la pression. Un lubrifiant rend les frottements moins intenses et de ce fait a tendance à faire diminuer mécaniquement l’excitation masculine, donc à retarder l’éjaculation. Evidemment cela n’est pas suffisant pour tous les hommes souffrant d’éjaculation précoce. C’est surtout vrai pour les hommes dont la partenaire a peut-être une lubrification un peu insuffisante ou chez les hommes hypersensibles aux frottements.

Deuxième intérêt du lubrifiant pour les hommes, c’est l’utilisation de lubrifiant DANS le préservatif, à l’intérieur du préservatif. Chez les hommes qui trouvent la sensation du préservatif contre la peau gênante, quand ça les serre trop, une petite goutte de lubrifiant dans le préservatif améliore considérablement le confort. Mais attention, il ne faut surtout pas en mettre trop, sinon, le préservatif ne tient plus, il risque de glisser et de ne plus jouer son rôle de prévention pour la grossesse ou les IST.

Et bien sûr, le lubrifiant est aussi utile à l’extérieur du préservatif…

Catherine : Oui et il est trop peu utilisé. Beaucoup de préservatifs sont lubrifiés d’avance. C’est une bonne chose, mais c’est la plupart du temps insuffisant. En effet, une relation sexuelle avec un préservatif multiplie environ les frottements par 3. Et la lubrification féminine, même normale, n’augmente jamais dans de telles proportions. Donc pour le confort des deux partenaires, le lubrifiant est indispensable quand on utilise un préservatif. Il devrait être utilisé systématiquement. Sinon, la partenaire risque de ressentir des brûlures, d’avoir mal. Car non seulement il y a davantage de frottements, mais la matière du préservatif n’est pas aussi douce que la peau du sexe masculine qui est extrêmement fine.

Mais surtout, vous nous le dites régulièrement, il ne faut pas utiliser n’importe quoi comme lubrifiant…

Catherine : Oui, il faut éviter d’utiliser la salive qui peut transmettre des IST en particulier l’herpès. Si l’on utilise un préservatif, il faut éviter les huiles de pétrole et les huiles végétales qui fragilisent le préservatif, et utiliser un lubrifiant formulé à base d’eau. Mais si l’on est en couple stable et fidèle et que l’on n’a pas besoin de préservatif, on peut très bien utiliser une huile végétale ou de la vaseline.

Pour les femmes, il y a certains moments de la vie où le gel lubrifiant est important, même si le couple n’a pas recours aux préservatifs…

Catherine : Oui, ces périodes importantes, c’est tout d’abord après une grossesse. Quand une femme vient d’accoucher, elle a forcément une sécheresse vaginale pendant environ 3 mois au moins. Si elle se force à avoir des relations sexuelles, cela peut lui faire très mal, et bloquer le retour du désir. Donc on peut s’abstenir de relations sexuelles, et quand on souhaite les reprendre, il faut absolument utiliser du gel lubrifiant pour que la reprise ne soit pas douloureuse pour la femme. Pour certaines femmes, la contraception hormonale peut avoir tendance à transformer la lubrification vaginale et entraîner une sécheresse auquel cas, il faut aussi utiliser du lubrifiant. Et puis, il y a encore la période de la ménopause, qui commence entre 45 et 55 ans en moyenne, où une partie des femmes ressent progressivement la survenue d’une sécheresse vaginale. Dans ce cas, lors des relations sexuelles, il faut tout de suite utiliser du gel lubrifiant. Cela permet, comme pour les femmes après une grossesse, d’éviter les douleurs et parfois les blocages sexuels liés à la douleur…

Donc le lubrifiant c’est parfois en quelque sorte un médicament contre les douleurs sexuelles. Mais il peut aussi être une sorte d’allié érotique…

Catherine : C’est vrai que le lubrifiant est souvent vu comme un palliatif, mais il peut être aussi utilisé de manière très érotique. En particulier pour pratiquer à son ou à sa partenaire des massages sexuels. Vous savez que les kinésithérapeutes, lorsqu’ils pratiquent des massages, utilisent des huiles de massage. Et bien, si vous décidez de pratiquer des massages sexuels à votre partenaire, utilisez du gel lubrifiant. Cela multiplie les sensations. Je pense aux femmes qui ont parfois besoin de temps pour atteindre l’orgasme, lorsque leur homme utiliser un gel lubrifiant pour leur prodiguer des caresses, au niveau de la zone sexuelle, que ce soit au niveau des petites lèvres, du clitoris ou de l’entrée du vagin et bien, l’orgasme peut venir plus rapidement.

Pour les hommes, si leur partenaire les masse, les sensations sont plus douces et plus voluptueuses. Cela vaut la peine de faire quelques essais !

Alors, nous vous souhaitons à tous une bonne soirée à tester les conseils du Dr Solano. Et laissez-nous des messages pour nous dire ce qu’un gel lubrifiant a pu vous apporter !

 

Source : prioritesante.blogs.rfi.fr

 

Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

2 COMMENTAIRES

  1. Merci pour tous vos conseils.Une préoccupation, pouvez-vous nous donner quelques exemples de gels lubrifiants et a part les deux partis du corps que vous avez cité, y- a- t- il encore d’autres parties du corps qu’on peut prodiguer des caresses ?

LAISSER UN COMMENTAIRE