Folates : attention aux carences pendant la grossesse

Folates : attention aux carences pendant la grossesse

0
PARTAGER

Pour bien se développer durant la grossesse, le fœtus puise les nutriments dont il a besoin dans les réserves de sa mère. Celle-ci peut alors se retrouver carencée en vitamines et minéraux. Une seule solution : la supplémentation.

Même en suivant une alimentation équilibrée une femme enceinte sur trois se retrouve carencée en vitamines et minéraux pendant sa grossesse. Ses besoins en fer et en vitamine D doublent et ses besoins en iode et vitamine B9, également appelée folates ou acide folique, augmentent de 30 %. Et pour cause, le futur bébé puise directement les nutriments dont il a besoin dans les réserves de la maman.

Les folates, essentiels pour le développement du fœtus

Cette vitamine permet l’expansion des tissus maternels et la croissance du fœtus. Une carence en folates peut être à l’origine d’un défaut de fermeture du tube neural (structure à l’origine du cerveau et de la moelle épinière) ou d’un retard de croissance intra-utérin.

Légumes verts, fruits, noix, levure en paillettes, œufs ou fromages pasteurisés… les folates sont présents dans l’alimentation quotidienne. Mais pour le bien-être de l’enfant, il est recommandé de supplémenter systématiquement les femmes dès leur désir de conception et de poursuivre cette supplémentation pendant 8 semaines après le début de la grossesse.

D’autres nutriments indispensables

Si les folates jouent un rôle important pendant la grossesse, le fer (viande, boudin noir ou légumes secs), l’iode (poissons, œufs), la vitamine D (poissons gras, jaune d’œuf) et le DHA (sardine, saumon) apportent également à la future maman les nutriments essentiels pour sa santé et celle de son bébé.

Florence Bayala

Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE