Et si la taille de votre partenaire déterminait la réussite de votre...

Et si la taille de votre partenaire déterminait la réussite de votre couple ?

0
PARTAGER

Bizarrement, l’humour et le sexe n’ont rien à voir là-dedans ! Toutes les femmes ont leur propre définition de l’homme idéal : il doit être drôle, charmant, galant, mystérieux, bon au lit, sérieux, barbu, etc. Mais nos amis les scientifiques ont peut-être déterminé la caractéristique ultime pour être heureux en couple : la différence de taille !

Une étude publiée par l’université de Sonkuk (en Corée du Sud) tendrait à le prouver. Intitulée « Est-ce qu’un homme plus grand rend les femmes plus heureuses ? », elle a été menée sur 7 850 femmes qui ont été interrogées sur leur taille, celle de leur conjoint, ainsi que l’état de leur relation conjugale.

La taille compte plus qu’on ne le croit !

Résultat : plus la différence de taille entre la femme et l’homme est grande, plus la femme se dit « heureuse » dans son couple. Messieurs, si vous faites 1m60, il ne vous reste plus qu’à trouver une femme toute petite ! Mesdames, si vous faites 1m45, vous avez l’embarras du choix ! Tous les hommes qui pensaient que l’humour, la gentillesse et les yeux clairs suffisaient, sachez qu’en réalité, la taille compte aussi… énormément (en tout cas selon cette étude) ! On savait déjà que la nature poussait les femmes à choisir les hommes les plus grands et les plus forts, car inconsciemment, ils sont ceux qui paraissent en meilleure santé et donc ceux qui semblent avoir les meilleurs gènes… Mais désormais, cette étude prouve également que les hommes de grande taille sont ceux qui comblent le mieux les attentes des femmes au niveau de leur couple.

La lassitude finit toujours par l’emporter !

Deuxième leçon que l’on peut tirer de l’étude : les femmes se lassent de « leur » grand homme avec le temps. L’enquête auprès du large panel de femmes a révélé que la plupart d’entre elles finissaient par être moins impressionnées et ressentir moins de plaisir d’avoir un conjoint de grande taille avec le temps. Pour être plus précis, Kitae Sohn, le directeur de recherche, révèle qu’au bout de 18 ans de bonheur, les couples avec une grande différence de taille finissent par retrouver un niveau de bonheur similaire avec celui ressenti par les couples dont la différence de taille est normale.

C’est rare qu’une étude place les hommes au rang d’objets…

Bon au final, quand on voit le succès de Pharrell Williams, Clooney, Charlotte Gainsbourg avec Attal, Jamel Debbouze avec sa Melissa, Daniel Radcliffe, on se dit qu’on peut toujours être petit (ou moins grand que sa partenaire) et très bien s’en sortir !

 

Source: pausecafein.fr

Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE