Est-il risqué d'être enceinte trop tôt après une césarienne?

Est-il risqué d'être enceinte trop tôt après une césarienne?

0
PARTAGER

La césarienne est une chirurgie importante qui, même si elle sauve des vies, peut avoir des conséquences sérieuses dans la vie d’une femme. Dans certains cas, les impacts peuvent se faire sentir lors de la grossesse suivante.

Pour cette raison, on pourrait croire qu’il est risqué de penser rapidement à une seconde grossesse. Pourtant, une étude parue dans le Journal of Maternal-Fetal and Neonatal Medicine conclut qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

En effet, des chercheurs israéliens soutiennent qu’un intervalle court entre un accouchement par césarienne et l’accouchement suivant n’était pas associé à une fréquence plus élevée de complications lors du deuxième accouchement. Plus particulièrement, les femmes qui accouchaient d’un second enfant peu de temps après une césarienne n’avait pas un taux plus élevé de rupture utérine. De plus, le taux de décès post-partum périnatal était similaire dans tous les groupes étudiés.

Notons toutefois que les données disponibles sur le site du Journal of Maternal-Fetal and Neonatal Medicine ne permettent pas de savoir si le deuxième accouchement des femmes étudiées était aussi une césarienne ou s’il s’agissait d’un accouchement vaginal après césarienne (AVAC). Il s’agirait pourtant d’une information pertinente puisque le risque de complications périnatales peut différer d’un mode d’accouchement à l’autre.

Par ailleurs, les chercheurs mentionnent que les femmes accouchant de leur deuxième enfant moins de 12 mois après leur césarienne avaient un taux plus élevé d’accouchement prématuré. Il faut toutefois mentionner qu’un court intervalle entre deux grossesse a déjà été associé aux naissances prématurés et ce, peu importe le type d’accouchement.

En conclusion, si les observations des chercheurs sont bien fondées, il ne serait pas plus sécuritaire d’attendre plus longtemps pour tenter une seconde grossesse après un accouchement par césarienne. En effet, le seul risque associé serait celui d’un déclenchement prématuré du travail. Cependant, les femmes se retrouvant dans une telle situation devraient être suivies de près pour éviter les complications associées à une naissance avant terme.

 

 

Source : autre presse

 

Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE