Enceinte et asthmatique: les conseils du médecin pour une grossesse sereine

Enceinte et asthmatique: les conseils du médecin pour une grossesse sereine

0
PARTAGER

Environ 8% des femmes enceintes sont asthmatiques. Loin d’être anecdotique, l’asthme chronique inflammatoire reste pourtant sous-diagnostiqué pendant la grossesse. Le Dr Cécilia Nocent, pneumo-allergologue fait part de ses recommandations.

L’asthme pendant la grossesse : de nombreuses femmes concernées

L’asthme est la maladie chronique inflammatoire la plus fréquente chez la femme enceinte. À ce sujet, les chercheurs ont identifié un phénomène notable et récurrent, qu’ils n’arrivent par ailleurs pas à expliquer : pendant la grossesse, l’asthme une inflammation chronique des bronches s’améliore pour un tiers des femmes, ne se modifie pas pour le deuxième tiers et s’aggrave pour le dernier tiers des cas. Ceci est reproductible d’une grossesse à l’autre.  Mais il faut aussi savoir que l’état de grossesse peut engendrer un asthme chez une personne non-asthmatique à la base. Ces changements de situation asthmatique s’opèrent seulement pendant la grossesse : trois mois après l’accouchement, on retrouve pleinement ses capacités respiratoires pré-grossesse.

Un danger potentiel pour la santé de la maman et du fœtus

Un asthme non-traité lors de la grossesse peut engendrer une exacerbation (une crise d’asthme qui dure plusieurs heures voire plusieurs jours). En effet, les facteurs de risques d’exacerbation sont nombreux pendant la grossesse (surtout à la fin du deuxième trimestre) : tabagisme (actif ou passif), brûlures d’estomac, prise de poids, absence ou non-observance du traitement contre l’asthme…

L’impact d’un asthme mal contrôlé sur l’évolution de la grossesse et sur le futur bébé est grand.

Risques pour la maman: Hypertension gravidique (élévation de la tension artérielle, généralement en fin de grossesse), anémie, hémorragies et risque accru de fausse couche, accouchement par césarienne

Risques pour le fœtus: Retard de croissance, prématurité, petit poids de naissance, malformations congénitales.

L’asthme est-il héréditaire ?

Pas fondamentalement, mais une femme asthmatique a plus de risques de le transmettre à son bébé, bien que ce ne soit pas systématique.

Comment traiter l’asthme chez la femme enceinte ?

L’asthme ne disparaît pas tout seul et doit être traité. Or, lorsqu’elles tombent enceintes, les femmes asthmatiques ont naturellement tendance à arrêter leur traitement de fond. C’est une erreur ! Poursuivre le traitement médicamenteux (corticoïdes, inhalateur…) est primordial pour éviter les exacerbations. Contrairement aux idées reçues, ces traitements sont sans incidence sur le fœtus, tandis que les exacerbations peuvent avoir de lourdes conséquences. Autrement dit, les traitements donnés chez la femme non-enceinte peuvent être donnés chez la femme enceinte. Les femmes concernées doivent en parler avec leur médecin généraliste afin qu’il adapte le traitement. Les cas les plus sérieux doivent être suivis, de concert, par un médecin généraliste, obstétricien et pneumologue.

 

Source: femmeactuelle.fr

Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE