Comment retrouver la complicité des débuts?

Comment retrouver la complicité des débuts?

0
PARTAGER

Quand le désir s’émousse, on craint pour son couple. Et, au lieu de se rapprocher de l’autre, on fait l’autruche. On se dérobe aux caresses et aux baisers parce qu’on se dit qu’il faudra conclure ces « préliminaires ». Une perte d’appétit sexuel qui est surtout la conséquence d’un manque de complicité et d’une disponibilité moindre.

On retrouve une intimité

Les enfants qui accaparent notre attention, les responsabilités professionnelles qui monopolisent nos pensées, les aléas de la vie (chômage, maladie) nous font oublier le temps où l’on ne songeait qu’à l’autre.

La solution : multipliez les moments passés ensemble, sans enfants ni copains. Minimum ? Une soirée par semaine, un week-end tous les deux mois ou une semaine tous les six mois.

On parle sans tabous

Votre vie sexuelle ne vous comble pas, mais vous n’osez pas le dire à votre compagnon. De peur de le vexer ou de lui faire de la peine. Du coup, vous avez de moins en moins envie. Parfois, vous vous forcez et vous simulez. Mais la plupart du temps, vous lui dites que vous n’avez pas « la tête à ça » : vous êtes fatiguée, stressée, occupée…

La solution : parlez de vos attentes, de vos désirs secrets, de vos frustrations et de tous les bobos que vous passez sous silence habituellement. Et au lit, c’est pareil ! Votre partenaire ne peut pas tout deviner, alors osez lui indiquer ce que vous aimez.

On redonne à l’autre sa place d’amant

Votre stratégie d’évitement est au point : vous attendez que l’autre s’endorme pour vous coucher, vous vous levez plus tôt que lui et vous fuyez les tête-à-tête. Erreur : les spécialistes le disent, la sexualité est un puissant moteur du couple. Ne la laissez pas disparaître de votre vie : même si votre couple est stable, cela risque de le fragiliser.

La solution : sortez du tout ou rien. Tout, c’est le sexe avec pénétration. Rien, l’absence de sexe, mais aussi de caresses, de baisers, de gestes tendres. En redécouvrant ensemble les plaisirs de l’entre-deux, vous verrez qu’ils font renaître le désir.

On joue

Votre manque de désir vous pèse. Vous avez tendance à dramatiser ce qui vous arrive, à vous sentir coupable. Un vrai cercle vicieux ! Ainsi préoccupée, vous n’arrivez plus à vous coucher sans vous demander : est-ce qu’il va essayer ce soir ? Je ne peux pas le repousser pour la troisième fois…

La solution : lâchez prise. Désinvestissez. Laissez-vous aller. Bataille d’oreillers et autres gamineries peuvent vous aider à retrouver un côté spontané. Le jeu est une excellente entrée en matière parce qu’il nous fait baisser la garde et nous fait rire…

 

Source : topsante.com

Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE