Comment aimer intensément sans pour autant étouffer l’autre?

Comment aimer intensément sans pour autant étouffer l’autre?

0
PARTAGER

Même s’il est profond, l’amour que l’on éprouve pour l’autre doit respecter certaines limites, sans quoi il risque de devenir étouffant et de mener le couple à sa perte. « Aimer de façon étouffante, c’est s’attendre à ce que l’autre satisfasse tous nos besoins, c’est paniquer lorsqu’il nous délaisse et c’est en faire toujours plus pour lui dans l’intention qu’il se sente redevable envers nous. C’est aussi mentir et manipuler dans le but de le contrôler et faire fi de ses envies pour lui imposer les nôtres.

En fait, l’amour étouffant, c’est une forme d’amour où l’on exerce trop de contrôle sur l’autre et pas assez sur soi-même », explique Sophie Brousseau, sexologue. Tôt ou tard, une telle dynamique de couple mènera l’autre à exprimer son sentiment d’emprisonnement. Aussi, avant d’en arriver à l’entendre dire « J’étouffe, j’ai besoin d’air, j’ai besoin de sortir sans toi, de me réaliser sans toi », il faut prendre conscience de ce comportement néfaste, puis le corriger. 8 questions à se poser :

1. Mon partenaire m’a-t-il déjà dit qu’il avait besoin d’air et de moments de solitude?

2. Est-ce que je quémande sans cesse son attention, ses compliments?

3. Est-ce que j’essaie de contrôler ses décisions, ses choix et son emploi du temps?

4. Est-ce que je le boude ou lui fais des reproches lorsqu’il passe du temps avec d’autres personnes?

5. Est-ce que je lui impose mes décisions sans me préoccuper de son avis ou de ses envies?

6. Est-ce que je crois que l’amour ne peut se vivre que dans la fusion constante?

7. Est-ce que je passe mon temps à trop en faire pour lui, alors que j’ai le sentiment qu’il n’en fait jamais assez pour moi?

8. Est-ce que j’ai l’impression qu’il se détache de moi? Si on répond par l’affirmative à au moins trois de ces questions, c’est le moment de se prendre en mains, car l’amour que l’on porte à l’autre est fort probablement étouffant.

Se prendre en mains


Difficile de cesser de contrôler, de retenir et d’étouffer l’autre quand on aime de cette manière depuis longtemps, mais des trucs concrets peuvent aider à contrecarrer ces habitudes. Quelques conseils de Sophie Brousseau :

1. On s’accomplit dans des activités, des loisirs ou le travail afin d’en tirer une fierté et de reprendre le contrôle de son identité. Lorsqu’on attend toujours l’approbation de l’autre, on a tendance à l’étouffer dans l’espoir qu’il nous rassure sur nos bons coups, notre apparence, etc.

2. On cesse d’imposer ses choix, ses idées et ses suggestions à l’autre. On lui demande plutôt son avis et on lui laisse l’occasion de prendre sa place.

3. On prend conscience de ses comportements : mentir à l’autre pour essayer de le contrôler, c’est une forme de manipulation qui devrait faire sonner une cloche.

4. Quand on a le sentiment que l’autre nous rejette, on cherche la source de cette impression d’abandon et on tente d’en parler plutôt que de faire une crise.

5. On tâche de trouver des moyens de combler ses carences affectives autrement que par la présence de l’autre.

6. On admet ses torts lorsqu’on s’ingère trop dans la vie de l’autre et on s’impose des limites.

7. On cesse d’exiger toujours plus de l’autre… il n’est pas notre employé!

8. On donne à l’autre plus de liberté et on voit s’il aura envie de revenir naturellement vers nous. Aimer sans étouffer, c’est aimer en laissant à l’autre la possibilité de vivre sa vie comme il le souhaite. On doit reconnaître ses désirs, et quelle meilleure manière d’y arriver qu’en lui parlant ouvertement et en l’écoutant?

 

Source : chatelaine.com


Femme Afrique

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE