Ces hommes qui ont une double vie

Ces hommes qui ont une double vie

1
PARTAGER

« Une femme dans chaque port », voilà la citation célèbre qui décrit bien la réalité de ces hommes vivant une double vie bien assumée. Dans notre société dite monogame, difficile de cerner comment une telle vie peut être possible. Pourtant...

De la simple aventure...

Ce qui déclenche cette soif d'aventures, c'est souvent le mode de vie. L'homme quitte plusieurs fois par année en voyage d'affaires, se sent seul et ressent le besoin de combler un vide lorsqu'il est loin de sa famille. Il cumule les rencontres, pour un verre ou même plus, et revient à la maison comme si rien ne s'était passé. Ce qui distingue ces hommes des autres infidèles, c'est qu'ils ne ressentent pas nécessairement un manque dans leur relation actuelle, mais plus une soif d'aventure lorsqu'il se sent seul à l'extérieur de son quotidien. Certaines personnalités ont besoin de ce challenge et c'est dans ces histoires qu'ils se sentent vivre. Certains scientifiques parlent même d'une prédisposition génétique mais moi je crois que ce besoin insatiable démontre un vide existentiel qui se manifeste par un besoin constant de se sentir aimé et apprécié.

À la double vie

Certains hommes vivent carrément une double vie. Deux partenaires, deux histoires et même parfois, deux familles! Ce sont souvent des hommes d'affaires, avec une carrière bien établie, qui passent la moitié de leur temps à l'extérieur. Ils ont deux partenaires bien complémentaires et ils réussissent à tout cacher à l'une comme à l'autre, et ce, dans un naturel déconcertant. Ils ne cherchent pas à multiplier les conquêtes car paradoxalement, ils sont fidèles à leur femme autant qu'à leur maîtresse. Souvent, ces hommes ont tellement de critères féminins qu'une seule et unique femme ne peut combler toutes ses exigences. Ils ne font preuve d'aucune nuance et ces femmes « doivent » être de telle apparence et il « faut » qu'elles soit ainsi sexuellement. Vous comprendrez que c'est énormément de gestion, car tout peut déraper au moindre imprévu. Une hospitalisation, une épreuve ou un changement au niveau de l'emploi peut tout faire chambouler.

La maîtresse

Nous avons tous déjà entendu l'histoire d'un homme qui avait une double vie avec une maîtresse qui connaissait très bien son rôle. Elle vit une relation au rythme des disponibilités de son homme marié. Les rencontres sont chaudes et exaltantes, mais si elle développe un réel besoin amoureux avec cet homme, elle souffrira sans doute. Pourquoi la majorité des maîtresses décident tout de même de rester? Parce qu'elle vit continuellement dans l'espoir. Généralement, l'homme marié lui fera part des lacunes auxquels il fait face dans sa relation avec sa femme et soutiendra en toute honnêteté l'importance de sa présence dans sa vie. La maîtresse se nourrit de « l'aussi-peu » qu'il peut lui apporter et de l'intensité de chaque retrouvaille. Ces rencontres sont si passionnelles et si extraordinaires qu'elles sont prêtes à assumer leur rôle jusqu'au bout sans même avoir l'envie de vivre une histoire amoureuse avec un autre homme. De toute façon, le nouveau venu ne pourra jamais faire le poids sur une relation aussi électrisante.

La femme

Il existe certaines histoires où la femme sait très bien que son mari vit une relation avec une maîtresse. Contre toute attente, elle décide tout de même de rester et d'assumer son rôle de femme trompée. Généralement, ce qui les pousse à rester malgré le fait que cette relation peut devenir très lourde à la longue, c'est un sentiment de dépendance. Elle est prête à faire quelques concessions pour ne pas perdre, par exemple, l'argent ou la notoriété que son mari peut lui apporter. Par contre, ce style de vie ne peut durer bien longtemps, car l'une ou l'autre des parties se lassera de l'absence d'exclusivité.

 

Source: canalvie.com


Afrique femme

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. Je suis ds colline, comme je viens d’avoir ses nouvelles, jesuis

    très ravis et souhaite bon vent Bénin times.
    . la monogamie est tres difficile mais libére l’homme de l’esclavage et le sauve d’être philosophe.

    utilisons nos finalistes dans les écoles de foot.

LAISSER UN COMMENTAIRE