Belle-mère, gendre, bru pourquoi cette tension accablante?

Belle-mère, gendre, bru pourquoi cette tension accablante?

0
PARTAGER

On ne cessera jamais d’en parler les conflits entre belle-famille et belle-fille. Ce sentiment vieux de plusieurs années, ne fait que s’accroitre malgré les différences de mentalité et la modernité. Des campagnes, à la ville en passant par les villages, aucune belle-fille n’y échappe. Mais pourquoi tant de conflits?

Voir ce qui est en jeu pour l’une comme pour l’autre a son importance. Pour l’une c’est le fils et pour l’autre, l’époux. Généralement, les conflits naissent d’un petit malentendu. Et aussi le fait que la mère refuse de voir son fils grandir. Parfois, elle n’apprécie pas le choix de femme de ce dernier. Alors, elle  est convaincue que son fils serait bien plus heureux s’il en choisissait une autre que celle avec qui il vit. A la fierté de voir son enfant devenir un homme se mêle en effet des sentiments confus d’envie, de nostalgie, quelques regrets aussi. C’est, pour toutes celles qui voient leur fils s’en aller vers une autre, un moment de fragilité. Une rivalité qui ne devait pas exister, s’installe.

Mais il arrive aussi que la belle-fille, de son côté, joue sa partition dans la rivalité qui s’instaure parfois très précocement.

Essayez de comprendre ce que la situation comporte pour l’autre de difficile : ne pas prendre les choses personnellement évite de se sentir blessée, humiliée, donc d’alimenter le cercle du conflit.

Ce que vous devez éviter, c’est qu’il ne sert à rien de rentrer dans le jeu de la rivalité. Essayez plutôt de rassurer votre (future) belle-mère. Et de l’apprivoiser. Il ne s’agit pas de se soumettre et de devenir son marche pied, mais de repérer ses bons côtés. Cherchez bien, et de les lui souligner. C’est plus productif que les mises à jour régulières du « catalogue » de ses défauts.

Etre une belle-mère zen

Voici quelques conseils pour être une belle-mère agréable, selon Christiane Collange.

–       Faites attention à ce que vous dites, même des compliments peuvent être mal interprétés.

–       Soyez souple, sachez vous adapter au mode de vie de vos enfants et essayez de comprendre leurs problèmes.

–       Ne donnez pas de conseils et ne vous montrez pas en exemple ou en modèle.

–       Considérez votre belle-fille et votre gendre comme des personnes à part entière, pas seulement comme le/la conjoint(e) de votre enfant. 

– Offrez à votre belle-fille ou à votre gendre des cadeaux personnalisés.

– En cas de conflit, n’obligez jamais votre fils ou votre fille à prendre parti ou à jouer les intermédiaires.

 

Yolande Jakin

 

Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE