Accueil Life style

Au Kenya, deux rivaux concluent un « co-mariage«  avec la même femme

0
PARTAGER

Deux Kényans ont accepté, dimanche, de se marier avec la même femme. Ils se sont engagés à respecter des jours de visite. Au Kenya, où la polygamie est légale, rien n’interdit la polyandrie (mariage d’une femme avec plusieurs hommes).

"Nous avons conclu qu’à partir de ce jour, nous ne nous menacerons pas, ni ne nourrirons de jalousie l’un envers l’autre à cause de notre femme". Cet accord, rédigé en Swahili, a de quoi surprendre. Car par cet acte, deux Kenyans, habitant de Bombolulu, dans le comté de Mombasa, ont accepté, dimanche 25 août, de se marier avec la même femme.



Tout commence quand Sylvester Mwendwa et Elijah Kiman se rendent compte qu’ils entretiennent depuis quatre ans une relation avec la même femme, une veuve, mère de deux enfants, dont le nom n’a pas été divulgué. Un choc pour les deux hommes.



"J’ai entendu des gens se battre alors je suis allé voir ce qui se passait, raconte au "Daily Nation" Adhalah Abdulrahman, le maire de la petite ville. J’ai trouvé deux hommes se bagarrant pour une femme […]. J’ai essayé de trouver une solution mais rien ne fonctionnait, tous les deux affirmaient qu’ils ne pouvaient pas vivre sans cette femme".

 Alors il se tourne vers la veuve et lui demande de faire un choix. "Elle a assuré qu’elle n’était pas prête à laisser partir l’un de ses hommes, qu’elle les aimait tous les deux", rapporte Adhalah Abdulrahmane. Le maire de la petite ville leur suggère alors de rester tous deux unis avec elle, par le biais d’un mariage. Après tout, les choses n’avaient pas si mal fonctionné durant les quatre années où aucun des deux hommes ne s'est aperçu de rien…



"Nous nous engageons à nous aimer et à vivre en paix"



Ce à quoi Sylvester et Elijah ont, après mûre réflexion, consenti. L’accord, paraphé devant témoins, prévoit des jours de visite chez la mariée. Les époux se sont engagés à élever sans discernement tous les enfants qu’elle portera. "Chacun devra respecter le jour arrangé pour lui. Nous nous engageons à nous aimer et à vivre en paix. Personne ne nous a forcé à signer cet accord", a déclaré Sylvester Mwendwa, devant la caméra de la chaîne de télévision kenyane NTV.



Au Kenya, la polygamie – le mariage d’un homme avec plusieurs femmes – est légal et couramment pratiqué. En revanche, la question de la polyandrie – mariage d’une femme avec plusieurs hommes – n’a jamais été abordée par la justice. Mais la loi kényane ne l’interdit pas formellement.



Les avocats des deux protagonistes assurent que le "mariage" sera reconnu légalement si toutes les parties peuvent prouver que la polyandrie fait partie de leur coutume, comme le prévoit la loi.



Si chacune des parties a trouvé son compte avec cet arrangement, ce mariage ne fait pas pour autant l'unanimité. Leur histoire a déclenché une vaste polémique dans ce pays très pratiquant, certaines âmes sans doute peu partageuses (ou jalouses) exigeant que des sanctions soient prises contre les trois "coupables".

La polyandrie est peu fréquente dans le monde. Elle est connue chez les Bahima, tribu animiste d’Afrique orientale, ainsi que chez certains Esquimaux.
 Elle est également encore pratiquée dans certaines communautés du "haut Himalaya". En général, ce sont des cas de polyandrie fraternelle : tous les garçons d’une même famille se marient avec une seule femme. Il s’agit ainsi d’éviter que le patrimoine soit dispersé, d’augmenter la productivité agricole et de limiter l’accroissement de la population dans les endroits où les ressources sont limitées.

 

Photo d'illustration

Source: france24.com


Source : Femme Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here