Accouchement: qu'est-ce-qu'une épisiotomie?

Accouchement: qu'est-ce-qu'une épisiotomie?

0
PARTAGER

L’épisiotomie est une technique chirurgicale qui consiste à inciser une partie de la paroi vaginale et le périnée de quelques centimètres (entre 3 à 6) au cours de l’accouchement, afin de faciliter la sortie du bébé.

Lors de cette intervention, le médecin anesthésie la région à l’aide d’une injection locale avant de faire l’incision. Après l’accouchement, l’incision est refermée à l’aide de points de suture. Jusqu’à présent, aucune étude n’a démontré le bien-fondé de l’épisiotomie de routine.

Quand la pratique-t-on?

Le médecin fait l’incision au moment de l’expulsion. L’épisiotomie est pratiquée quand l’orifice vaginal est trop étroit ou dans certains autres cas comme une présentation par le siège, une dystocie des épaules, un périnée « à risques » (fragile, cicatriciel ou court) ou un fœtus « fragile » (prématuré, en souffrance fœtale). L’épisiotomie réduit le temps d’expulsion et préviendrait les déchirures profondes.
D’autres raisons :

– Lorsque le périmètre crânien du bébé est important

– Lorsqu’il y a une souffrance fœtale

– Lorsqu’il est nécessaire d’utiliser des forceps

– Lorsque le bébé est prématuré (pour éviter que sa tête ne force pour sortir)

Les risques

Si la coupure ne cause pas véritablement de douleurs, puisque le médecin fait l’incision dans des muscles déjà très tendus et que la pression de la tête du bébé sur les tissus provoque une anesthésie physiologique, les conséquences de l’épisiotomie sont souvent plus souffrantes. Il faut recoudre, sous anesthésie locale, la peau coupée avec un fil résorbable (fondant). Opération peu agréable, certes. De plus, les heures suivant l’intervention, la zone touchée est douloureuse et sensible. La marche comme la position assise peuvent être incommodées. Des risques d’hémorragies sont possibles, la cicatrisation peut être lente et les douleurs persistantes.

Les mesure d’hygiène

Suite à l’épisiotomie, l’hygiène doit être impeccable pour éviter l’infection. À la maternité, les infirmières feront votre toilette au moins deux fois par jour. Une fois de retour chez vous :

– Essuyez-vous correctement : d’avant en arrière quand vous aller aux toilettes pour éviter d’infecter la cicatrice.

– Lavez et séchez la zone : faites votre toilette intime après chaque selle, avec de l’eau et un savon au PH neutre. Plutôt que de vous sécher avec une serviette; utilisez des carrés de coton pour bébé, vous pourrez tapoter délicatement avec le carré de coton pour bien sécher les points.

– Changez régulièrement les protections : c’est important que les points restent bien au sec et qu’ils ne s’infectent pas. Si les saignements sont importants n’hésitez pas à utiliser des protections périodiques spéciales nuit.

Elle peut être évitée…

Pour essayer d’éviter l’épisiotomie, préparez votre périnée avant l’accouchement par des exercices. La manière de pousser lors de l’accouchement est primordiale également. À plat sur le dos, les pieds dans l’étrier, votre périnée est plus crispé que si vous vous trouvez accroupie. Poussez sur l’expire, votre force abdominale sera plus importante et votre périnée plus relaxé.

La reprise des rapports sexuels

Lors de la reprise des rapports sexuels, il est essentiel de bien lubrifier le vagin avec un gel acheté en pharmacie car les muqueuses vaginales ne fonctionneront probablement pas encore normalement. La pénétration est souvent assez douloureuse initialement, mais la douleur disparait lorsqu’elle est plus profonde. Il est donc important de soigner la pénétration (lubrification, douceur, position adaptée pour que le sexe ne frotte pas directement contre la cicatrice d’épisiotomie).

 

Yolande Jakin

 

 

Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE