Accouchement provoqué (circonstances, risque)

Accouchement provoqué (circonstances, risque)

0
PARTAGER

L’accouchement est un des plus grands évènements dans la vie d’une femme. Pour certaines, l’accouchement se passe de façon tout à fait naturelle tandis que chez d’autres, il nécessite la prise de certaines précautions. Provoquer l’accouchement est une décision entreprise par certains obstétriciens. Plusieurs circonstances entrent en cause comme la présence d’une maladie d’hypertension, cardiaque ou pré-éclampsie chez la mère, un terme de grossesse dépassé, grossesses multiples ou croissance foetale anormale et bien d’autres encore. Toutefois, la décision de procéder à une telle intervention revient au médecin.

Procédure à suivre

Lors d’un accouchement provoqué, il est important de faire un monitoring permanent du bébé. En vérifiant le plus souvent la dilatation du col utérin également, le médecin pourrait trouver le moment adéquat pour déclencher l’accouchement en rompant la couche des eaux et en injectant de l’ocytocine, un hormone qui provoque la contraction utérine. Le risque de complication est toujours existante et parfois, il est utile de procéder à la césarienne pour éviter des problèmes fatals à la mère et à l’enfant. En effet, l’accouchement provoqué peut engendrer une perturbation de la circulation sanguine au niveau de la tête de l’enfant ou bien une anomalie de son rythme cardiaque; de plus, les frais de traitement sont très couteux. Cependant, provoquer un accouchement relève d’une pratique courante qui ne devra pas inquiéter les mères de famille.

Florence Bayala

Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE