Accouchement : le retour de couches

Accouchement : le retour de couches

0
PARTAGER

Le retour de couches désigne la période qui se situe entre la sortie de la maternité et le retour des règles après l’accouchement Ce moment est difficile à vivre pour les femmes puisque leur corps chamboulé est soumis à de nombreuses modifications.

La première de ces modifications intervient dès la fin de la grossesse. Il s’agit de l’augmentation de la production par le corps d’une hormone spécifique, la prolactine, qui déclenche dès la naissance la lactation mais aussi interrompt le cycle sexuel. Sachant que la production de cette hormone va crescendo dès que la succion est entamée, la femme allaitante ne peut théoriquement pas concevoir pendant toute la période d’allaitement. Si l’allaitement n’est pas souhaité et qu’il est interrompu à l’aide de médicaments, le retour de couches, autrement dit le retour des règles est accéléré.

La réapparition des règles

Techniquement, le retour de couches désigne le retour des premières règles après l’accouchement. Ce retour s’opère par étape. La première de ces étapes consiste en des pertes brunâtres juste après l’accouchement. Ces pertes appelées lochies peuvent durer plusieurs semaines. Entre temps, vers le 12e jour après l’accouchement, la femme constate des pertes plus abondantes que les médecins appellent « le petit retour de couches ». Ces pertes sont tout à fait normales. Elles ne sont pas accompagnées de la reprise du cycle menstruel. Passé ce moment, le retour des règles est pour bientôt. Généralement, pour les femmes qui allaitent, le retour du cycle menstruel se produit dans les 6 à 8 semaines après l’accouchement. Pour les femmes allaitantes, comme nous l’avons vu plus haut, le retour du cycle coïncidera avec un petit décalage à la période de la fin de l’allaitement. Dans l’hypothèse d’un allaitement long, le retour du cycle intervient 3 mois après l’accouchement. Dans les deux cas, le retour des règles est caractéristique. Les pertes sont très abondantes : c’est vraiment le retour de couches !

Une nécessaire contraception

La période entre l’accouchement et le retour de couches est variable selon les femmes mais attention, l’absence de règles ne signifie pas que la procréation est impossible ! Et c’est bien justement là que les femmes sont déboussolées ! La contraception par voie orale classique s’appuie sur les dates du cycle menstruel. Après l’accouchement, les repères sont perdus. La tentation est grande de laisser tomber provisoirement la contraception habituelle en remettant à plus tard la protection. Erreur ! L’absence de règles n’empêche pas l’ovulation. Et qui dit ovulation dit procréation possible ! Si l’idée est d’attendre un ou deux ans entre deux enfants, il est indispensable de protéger les rapports sous peine de retomber enceinte dans la foulée !

La stérilité supposée d’une femme allaitante est très théorique surtout si la femme allaite ponctuellement ! En effet, la production de prolactine dépend entièrement de l’intensité de la succion de l’enfant. Autant dire qu’en cas d’allaitement sporadique, la protection de l’hormone fera long feu !

Florence Bayala

Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE