A Dakar, reconnaître une femme enceinte, c’est facile

A Dakar, reconnaître une femme enceinte, c’est facile

0
PARTAGER

Partout dans le monde, il existe des mythes et des croyances autour des grossesses. En Afrique, ces mythes sont pris très au sérieux et le Sénégal ne fait pas exception. Ce qui induit un changement de comportement de la femme dès ses premiers mois de grossesse.

La connaissance de ces mythes et croyances vous permet de facilement détecter les gestes suspects d’une femme enceinte même quand son ventre n’est pas encore proéminent.

J’ai pu décrypter quelques indices bien « sénégalais » de la femme enceinte. Chaque pays a ses signes qui dépendent très souvent de sa culture et de ses croyances. Dans la plupart des cas, observer les règles qu’elles induisent a pour but de protéger le bébé et la maman jusqu’à la délivrance. Superstition ou pas, il y en a qui y croit dure comme fer. Et cela n’a rien à voir avec les signes classiques scientifiques des grossesses.

Un foulard pendant sur le ventre

Quand dans ton quartier, sur ton lieu de travail ou tout simplement dans une rue de Dakar, tu vois une femme avec un foulard autour du cou et dont un bon pan est posé sur son ventre, pose toi des questions sur son état. Si en plus, tu constates qu’elle s’évertue à maintenir ce pan sur le ventre et surtout au niveau du nombril, dis-toi qu’à 90% voire 99%, elle est enceinte.

Un seul but : préserver le bébé du mauvais œil.

Elle ne sort ni à 14 heures ni au crépuscule

Observe bien les habitudes de tes voisines, de tes amies et de tes collègues tout en gardant un œil sur ta montre. Si jamais tu vois que vers 14 heures ou au crépuscule, elles ne sortent plus, sache que la probabilité est forte qu’elles soient atteintes de la « maladie des neuf mois » (expression utilisée pour parler de la grossesse). Si vous avez des rendez-vous à fixer, elles éviteront toujours ces créneaux horaires là. Il y a des heures réservées aux djins (esprits). Les femmes enceintes sont censées être des cibles de choix pour eux.

Elle évite les foules et les enterrements

Si tu constates qu’une femme évite depuis un bon moment les foules, dis-toi qu’il y a anguille sous roche ou plutôt « grossesse sous pagne ». La femme enceinte doit éviter les attroupements car là on ne sait pas trop qui est qui. On ne peut reconnaitre ni le bon, ni la brute, ni le beau, ni la bête. Autant alors prendre ses précautions car prévenir vaut mieux que guérir. Le plus grand attroupement ou cérémonie à éviter ce sont les enterrements.

L’esprit des morts circule et peut emporter le bébé.

Quand elle désire un aliment qu’elle ne peut s’offrir, elle ne se touche pas le ventre

Pour ce point, il faut beaucoup de subtilité pour le voir car cela se fait sans action apparente. Au Sénégal, une femme enceinte qui a envie de quelque chose qu’elle ne peut pas s’acheter doit éviter de toucher son ventre. Vous vous demandez pourquoi ?

La pensée populaire indique qu’à ce moment si elle ose toucher son ventre, la partie du corps du bébé qui se trouve sous cet endroit précis aura une tâche noire à la naissance de l’enfant. Quand vous voyez donc des enfants sénégalais avec les larges tâches noires sur leur peau, sachez que c’est la faute à leur maman.

Pour finir, je peux vous faire remarquer qu’au-delà des mythes il y a aussi les considérations liées au contexte actuel affecté par le terrorisme. On remarque la présence quasi-permanente à Dakar des contrôles induisant les détecteurs d’explosifs et de métaux. Dès que vous voyez une femme vouloir se soustraire aux détecteurs, il y a deux cas :

– Soit elle est un kamikaze prêt à se faire exploser (astakhfiroulahi*)

– Soit elle est enceinte

Pour ce deuxième cas, il semble que les rayons émis par les détecteurs sont nocifs pour les fœtus.

Voilà cher(e)s ami(e)s, vous pouvez maintenant détecter sans problèmes les femmes enceintes qui voudraient se cacher.

Si de tels signes, le plus souvent liés à la culture de chaque peuple, existent dans vos milieux respectifs, vous pouvez nous les laisser en commentaires.

Bonne lecture

 

Source : mawulolo.mondoblog.org

Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE