4 conseils pour retrouver le désir à deux

4 conseils pour retrouver le désir à deux

0
PARTAGER

Voilà un petit moment que votre bien-aimé et vous ne faites plus l’amour et vous êtes préoccupée pour votre couple. S’il y a bien un domaine où votre anxiété vous dessert c’est bien celui du désir, alors gardez votre sang-froid ! Voici 4 recommandations pour se remettre sur le chemin du plaisir …

Admettez que le désir est complexe et capricieux

Il faut comprendre que la  libido n’est pas un long fleuve tranquille, et  l’acceptant. Cela n’a rien d’anormal que d’en subir, parfois, les caprices : au contraire, il est normal que le désir s’étiole. L’essentiel est que cela ne perdure pas, ne vienne pas gâcher la relation, par gêne ou rancune, ou simplement parce qu’on évite les moments d’intimité et que le silence se fait pesant.

Souvenez-vous que le désir vient du manque

Quand on ne vit pas ensemble, la frustration favorise le désir, alors que la vie commune, elle, provoque une forme de saturation qui engendre une baisse de désir. Ne pas être trop fusionnel, préserver son jardin secret, ses activités, ses relations personnelles, est important pour maintenir son individualité et créer un manque nécessaire au désir.

Laissez-vous le temps d’avoir envie…

Souvent, dans leur baisse de désir, les femmes mettent en avant le fait qu’elles n’ont pas le temps d’avoir envie, leur partenaire étant toujours plus demandeur qu’elles. « Ce que demande une femme pour avoir du désir, c’est de l’espace et du temps : de la complicité, le partage de bons moments, vont la préparer à se mettre en situation de désir », explique le Dr Sylvain Mimoun. Pour désirer l’acte sexuel, il faut être arrivée à un certain degré d’excitation. « Cette montée est très lente chez les femmes et le désir monte graduellement. Lorsque l’homme (qui, quand il a du désir, souhaite le  »concrétiser » très rapidement) exprime très tôt une demande de rapprochement physique, cela provoque un coup d’arrêt, et la femme se referme comme une huître, explique le Dr Ghislaine Paris. Elle ressent ce désir prématuré comme une violence inadaptée à son ressenti. Pourtant, il n’existe pas seulement deux solutions possibles, accepter ou refuser. La femme peut décider de jouer avec ce désir, se réjouir d’être désirable, d’en profiter pour faire monter tranquillement le sien. » Cela permet de sortir d’une position strictement défensive, et sera toujours mieux accepté par l’homme qu’un refus brutal.

Arrêtez de vous mettre la pression

Même inconsciemment, en pensant par exemple qu’une soirée à deux, un week-end en amoureux ou une semaine de vacances, v a forcément vous rendre fous de désir et résoudre toutes les difficultés. À trop attendre de ces moments, on risque de tout rater, cette obligation de résultats bloquant souvent le processus de désir et d’excitation. Il convient plutôt de se laisser porter par les émotions du moment.

 

Source: topsante.com

Afrique femme

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE