Zimbabwe : le président Mugabe promet une « punition » à ses...

Zimbabwe : le président Mugabe promet une « punition » à ses opposants

0
PARTAGER

Le président zimbabwéen Robert Mugabe a menacé de représailles son opposition, les militants anti-gouvernement qu’il accuse de vouloir mener le son pays vers le chaos. Ces derniers ont provoqué ces dernières semaines des manifestations pour dénoncer la crise économique et le mode de gouvernance de Mugabe qu’ils jugent autoritaire.

« Tous ces Mawarire, je veux les mettre en garde très fermement, a déclaré Robert Mugabe, en référence au pasteur Evan Mawarire, chef de la fronde citoyenne au Zimbabwe à l’initiative d’une grève générale bien suivie le 6 juillet.

Le parti au pouvoir de la Zanu-PF ne tolèrera pas ces bêtises bâties sur la religion », a-t-il prévenu à Harare au cours d’un discours de 45 minutes.

Avant de menacer : « Nous savons comment gérer nos ennemis qui ont tenté de mener à un changement de régime dans le pays ».

Selon AFP, dans ce contexte, des alliés traditionnels du président, les anciens combattants, ont publié la semaine dernière une déclaration choc: ils ont dénoncé l’attitude dictatoriale de M. Mugabe et prévenu qu’ils ne soutiendraient pas un tel leader lors de la présidentielle de 2018.

Mercredi, le chef de l’Etat a annoncé que son parti enquêtait pour identifier les personnes à l’origine de ce communiqué.

« Quand nous aurons découvert qui ils sont, le parti prendra des mesures disciplinaires à leur encontre. La punition sera sévère », a-t-il prévenu.

Agé de 92 ans, Robert Mugabe dirige d’une main de fer le Zimbabwe depuis l’indépendance du pays en 1980. Son régime réprime régulièrement toute opposition.


Afrique360

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE