Une planète avec une atmosphère d’oxygène pour la première fois découverte

Une planète avec une atmosphère d’oxygène pour la première fois découverte

0
PARTAGER

Une équipe de spécialistes a réussi à obtenir la preuve que l’exoplanète GJ 1132b a une atmosphère d’oxygène assez dense. Cette planète a été découverte l’année dernière et a immédiatement attiré l’attention des astronomes.

GJ 1132b est un corps orbitant dans notre galaxie autour d’une étoile. Cette planète visible depuis l’hémisphère Sud a un rayon 1,2 fois plus grand que celui de la Terre et une masse 1,6 fois supérieure. L’exoplanète ne loge pas, selon les normes spatiales, très loin de la Terre, seulement à 39 années-lumière.

En général, les caractéristiques de GJ 1132b ressemblent à celles de Vénus. La température sur sa surface atteint 230 degrés.

L’hypothèse selon laquelle l’exoplanète observée pourrait avoir une atmosphère a été élaborée par des spécialistes sous la direction de Laura Schaefer du Smithsonian Center for Astrophysics (Etats-Unis) presque immédiatement après que sa découverte a été confirmée. Cependant, dans un premier temps, les scientifiques n’ont pu déterminer ni l’épaisseur de l’atmosphère hypothétique ni sa composition.

Les études ont montré qu’en raison de l’exposition constante de rayonnement ultraviolet solaire, une énorme quantité de molécules d’eau sur la planète se décompose en hydrogène et en oxygène. Bien que l’oxygène dans l’atmosphère de GJ 1132b soit présent en quantités considérables, les rayons du soleil, qui ont causé l’apparition de molécules d’oxygène sur l’exoplanète, ne permettront pas à cet élément d’y favoriser l’apparition de la vie. Selon les scientifiques, la planète est trop incandescente pour être habitable.

Portant, malgré le fait que GJ 1132b ne puisse guère être une planète habitable, les scientifiques estiment que leur découverte est très importante, parce que c’est la première fois qu’une atmosphère d’oxygène est confirmée sur une planète en dehors de notre Système solaire.

L’étude a été publiée dans la revue scientifique Astrophysical Journal.

Source


africa24.info

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE