Taïwan: manifestation contre le recul du tourisme venant de Chine

Taïwan: manifestation contre le recul du tourisme venant de Chine

0
PARTAGER


Taipei (AFP)-Des milliers d’employés du secteur du tourisme taïwanais sont descendus lundi dans la rue pour exiger du gouvernement des mesures face au déclin du nombre de visiteurs chinois alors que les relations se détériorent entre les deux rives du détroit de Formose.

L’industrie touristique taïwanaise avait bénéficié du réchauffement des relations avec Pékin sous le gouvernement précédent du président Ma Ying-jeou. Environ 40% des 10 millions de touristes venus à Taïwan en 2015 étaient chinois, selon les chiffres officiels.

Mais depuis que lui a succédé en mai Tsai Ing-wen, issue d’un parti aux positions traditionnellement indépendantistes, la tendance s’est inversée.

Le nombre de touristes chinois a reculé de près de 24 % sur un an, selon le Conseil des affaires continentales de Taïwan.

“Pas de travail, pas de vie”, “de part et d’autre du détroit, c’est la même famille”, pouvait-on lire sur les pancartes de manifestants. Ils étaient plus de 10.000 manifestants dont des guides, chauffeurs d’autocar et restaurateurs, rassemblées devant le bureau présidentiel à Taipei pour demander des mesures gouvernementales.

La présidente doit “prendre l’initiative de contacter la Chine pour négocier”, affirme Carol Ku, une guide de 43 ans qui n’a plus aucune mission depuis un mois. Elle est persuadé qu’à “l’avenir, le tourisme ne va pas être le seul secteur touché”.

Le plus fort recul d’activité concerne les voyages organisés, avec une chute de 40% depuis mai.

“On se fiche de la politique. Nous sommes des citoyens ordinaires qui essayons de gagner notre vie”, souligne Maggie Huang, qui a vu fondre la clientèle du magasin de thé qui l’emploie à Alishan dans le centre de Taïwan, connu pour ses montagnes et sa culture du thé.

Le gouvernement dit qu’il tente de développer le tourisme en provenance du Sud-Est asiatique pour essayer de compenser. La semaine dernière, il a donné son feu vert à un programme d’aide au secteur de 30 milliards de dollars taïwanais (844 millions d’euros).

L’ancienne Formose suit sa propre destinée depuis 1949, date à laquelle les nationalistes du Kuomintang s’y étaient réfugiés après avoir été vaincus par les communistes de Mao Tsé-toung.

Pékin considère toujours l’île comme faisant partie intégrante de son territoire, susceptible d’être reprise par la force le cas échéant.

Taïwan: manifestation contre le recul du tourisme venant de ChineUne manifestante brandit une pancarte “pas de travail, pas de vie”, le 12 septembre 2016 à Taipei
Taïwan: manifestation contre le recul du tourisme venant de ChineLes manifestants du secteur du tourisme crient leur colère, le 12 septembre 2016 à Taipei


Afrique360

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE