Somalie: Le nouveau Commandant de la Force AMISOM prend ses quartiers

Somalie: Le nouveau Commandant de la Force AMISOM prend ses quartiers

0
PARTAGER

Le Lieutenant-Général Osman Noor Soubagleh, a officiellement pris ces fonctions de commandant de l’AMISOM (Mission de l’Union Africaine en Somalie), ce lundi 18 Juillet à Mogadiscio . L’officier supérieur djiboutien, a  été Chef d’Etat-major militaire de l’AMISOM, entre 2012 et 2013.

Nommé commandant de l’AMISOM, le Lieutenant-Général Osman Noor Soubagleh, remplace ainsi le kényan,  Lieutenant-Général Jonathan Rono. Le nouveau commandant s’est entretenu avec Ce dernier au terme de sa mission,  est arrivé à Mogadiscio hier pour prendre ses fonctions.

Passage obligé, le Commandant de la Force s’est entretenu l’Ambassadeur Francisco Caetano Madeira, Représentant Spécial de la Présidente de la Commission de l’Union Africaine pour la Somalie et Chef de l’AMISOM. Ce dernier au sortir de cette rencontre, a loué les qualités du Djiboutien.

Selon l’ambassadeur Maeira, « Le Général arrive à un moment où nous venons de réviser le concept d’opérations de l’AMISOM pour 2016 et je suis heureux qu’il ait pu participer pleinement aux délibérations qui ont conduit à l’adoption de ce concept d’opérations ». Pour Madeira, « aintenant que le concept d’opérations est entré en vigueur, il (général osman) est le commandant au plus haut niveau en ce qui concerne sa mise en application ».

Outre les offensives militaires qu’il devra diriger, le Gal aura la lourde tache de sécuriser le prochain processus électoral. C’est dans ce sens que le communiqué de l’AMISOM, précise que « le nouveau commandant de la Force devra accorder une attention particulière et fournir le leadership nécessaire pour veiller à ce que toutes les étapes du processus électoral se déroulent dans un environnement favorable et sécurisé ».

L’AMISOM, présente en Somalie depuis  2007, est une mission de maintien de la paix de l’Union Africaine. Elle est fortement appuyée par le Conseil de Sécurité de l’ONU. Bien qu’elle ait repoussée les rebelles Shebabs de la capitale et des grandes villes du pays, le danger est aussi grand dans ce pays.


Afrique360

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE