Sénégal : Seynabou Ndiaye Diakhaté remplace Nafi Ngom Keita à la tête...

Sénégal : Seynabou Ndiaye Diakhaté remplace Nafi Ngom Keita à la tête de l’ OFNAC

0
PARTAGER

L’Office National de Lutte contre la Fraude et la Corruption (OFNAC) a une nouvelle cheffe. Cette Cour dont la mission créée par le président Sall dès son arrivée au pouvoir en 2012 voit des femmes se succédé à sa tête. Nafi Ngom Keita qui n’aura pas de deuxième mandat à la tête de ladite Cour a été remplacée par une magistrate et ancienne doyen des juges, Seynabou Ndiaye Diakhaté.

Nommée en 2013 pour un mandat de trois ans, Nafi Ngom Keita a été remplacée à la tête de l’Office National de Lutte contre la Fraude et la Corruption (OFNAC). C’est du moins ce que renseigne un communiqué de la présidence de la République.

Sa remplaçante, Seynabou Ndiaye Diakhaté est, nous dit-on, une magistrate chevronnée qui avait beaucoup fait parler d’elle quand elle était doyenne des juges tout à fait au début des années 2000. La nouvelle présidente de l’OFNAC a été nommée, par décret n°2016-1004 du 25 juillet 2016.

Sénégal : Seynabou Ndiaye Diakhaté remplace Nafi Ngom Keita à la tête de l’ OFNAC

“La nouvelle Présidente de l’OFNAC est magistrate de formation. Elle a occupé diverses fonctions dans l’appareil judiciaire national mais également au sein des juridictions communautaires de l’UNION Economique et Monétaire Ouest Africaine”, a précisé le communiqué.

En effet, le document a indiqué que Seynabou Ndiaye Diakhaté a été tour à tour “1989-199: Substitut du Procureur de la République près le Tribunal régional hors classe de Dakar chargée des mineures (tribunal des enfants) et des audiences de flagrant délit; 1999-2003: Procureur de la République près le Tribunal régional de Thiès; 2003-2007: Doyen des juges d’instruction au Tribunal régional hors classe de Dakar; 2007-2013: Avocat général à la Cour de justice de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA); 2013-2016: Premier Avocat Général à la Cour de justice de l’UEMOA à Ouagadougou (Burkina Faso).


Afrique360

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE