Sénégal : Le pouvoir menace l’opposition contre toute diffusion de fausses nouvelles

Sénégal : Le pouvoir menace l’opposition contre toute diffusion de fausses nouvelles

0
PARTAGER

A la place d’une conférence de presse annoncée par ses services, le premier ministre du Sénégal, Mouhammad Bounn Abdallah Dionne a choisi de faire une déclaration et plier bagages. Sur un ton guerrier qui frise la riposte, le pm a proféré des menaces contre les opposants qu’il accuse de vouloir jeter le discret sur l’Etat et les Institutions.

«Nous ne pourrons plus laisser prospérer les propos diffamatoires, les allégations sans fondement et les attaques malveillantes. Ça c’est terminé. Il faut qu’on soit clair. Les allégations sans fondement et les attaques malveillantes sans aucune preuve et avec nul autre dessein que de jeter le discrédit sur l’Etat, les citoyens et les institutions ne passeront plus. Le gouvernement prendra toutes ses responsabilités pour défendre l’intérêt général et national», prévient le Premier ministre.

Comme si la menace n’était pas assez perceptible, Mahammad Bounn Abdallah Dionne renchérit : «Désormais, quiconque diffusera de fausses nouvelles s’exposera à la rigueur de la loi et à la loi pénale. Je voudrais donc, au nom de Macky Sall, appeler les uns et les autres à plus de retenue mais aussi à davantage de modestie parce que nul n’a le monopole de l’intelligence, de l’engagement patriotique et de l’éthique».

Le premier ministre répondait ainsi à une polémique concernant l’affaire du gaz découvert au Sénégal et les entreprises qui l’exploitent. Pour l’opposition il y a une nébuleuse dans cette affaire qui a déjà fait perdre le Sénégal plus 90 milliards de francs CFA.


Afrique360

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE