Royaume Uni: Corbyn appelle le Labour à se rassembler autour d’un socialisme...

Royaume Uni: Corbyn appelle le Labour à se rassembler autour d’un socialisme du XXIe siècle

0
PARTAGER


Liverpool (AFP)-Le chef du parti travailliste britannique a lancé mercredi un appel à mettre fin à la guerre de tranchées qui le déchire depuis des mois pour espérer revenir au pouvoir, et promis de mettre en place un “socialisme du XXIe siècle”.

“Je demande à chacun d’entre vous d’accepter la décision des membres (du parti), de mettre fin à la guerre de tranchées et de travailler ensemble à vaincre les Conservateurs”, a déclaré Jeremy Corbyn, lors de son discours de clôture du congrès du principal parti d’opposition du Royaume-Uni, à Liverpool.

Samedi, il a été réélu triomphalement à la tête du Labour -avec 61,8% des voix des adhérents- lors d’un scrutin provoqué par la fronde de l’appareil du parti au lendemain du vote pour le Brexit. Un score dont il espère qu’il fera taire un appareil, qui n’a jamais accepté l’arrivée à sa tête il y a un an de ce socialiste pur jus de 67 ans, caricaturé comme une machine à perdre.

Sous les applaudissement des militants, il a insisté: “Nous sommes devant une montagne (…) mais je suis sûr que nous pouvons battre les Tories”. Avant d’ajouter s’attendre à ce que la Première ministre Theresa May convoque des élections législatives anticipées dès 2017, soit avec trois ans d’avance sur le calendrier.

Sa défense de la poursuite de l’immigration risque toutefois de le mettre en porte-à-faux avec une opinion britannique qui veut voir jugulée l’arrivée d’immigrés en provenance de l’Union européenne, une des raisons de son vote pour le Brexit. Et avec son parti également, où certains dénoncent un homme déconnecté des préoccupations de la majorité des électeurs.

“Ce ne sont pas les immigrants qui font baisser les salaires, ce sont les employeurs abusifs et les politiciens qui dérégulent le marché du travail et détruisent les droits des syndicats”, a lancé Jeremy Corbyn.

Au contraire, le député Andy Burnham a estimé que la ligne des travaillistes devait évoluer sur le sujet.

Les électeurs ne veulent pas d’une “immigration illimitée (…) qui porte atteinte à leur niveau de vie”, a déclaré le porte-parole sur les questions de politique intérieure au sein du cabinet fantôme de Corbyn, qui a annoncé mercredi renoncer à ce poste pour se consacrer aux élections locales à Manchester.

– ‘Jez we can’ –

Rachel Reeves, une autre responsable travailliste, a quant à elle souligné la montée des tensions communautaires, qualifiant certaines zones de “poudrières”.

“Nous devons comprendre ça maintenant, parce qu’il y a des tensions croissantes dans ce pays qui, je le crains, risquent d’exploser”, a-t-elle dit au cours d’une réunion en marge du congrès.

Les promesses de Corbyn de mener une politique à gauche toute ont gonflé les rangs du parti qui compte désormais 600.000 adhérents, notamment des jeunes et des anciens déçus de la politique, qui l’ont accueilli mercredi aux cris enthousiastes de “Jez we can” –Jez étant le diminutif de Jeremy.

Mais pour les centristes du parti, dont une large majorité de ses députés, ses propositions en matière économiques et sociales risquent de les maintenir à l’écart du 10, Downing Street pour les 20 ans à venir.

Dans un récent sondage, le Parti conservateur est crédité de 41% des intentions de vote pour les prochaines législatives de 2020, contre 26% pour le Labour.

Mercredi, Corbyn a répété qu’il voulait investir dans des infrastructures laissées à l’abandon quitte à taxer davantage les entreprises, augmenter le salaire minimum, construire davantage de logements, nationaliser les chemins de fer, mener une politique internationale pacifiste.

“Ce n’est pas une vision du passé, c’est tout le contraire. C’est le socialisme du XXIe siècle”, a-t-il revendiqué sous le regard placide du maire de Londres Sadiq Khan, qui l’avait appelé à démissionner pour le bien du parti.

Royaume Uni: Corbyn appelle le Labour à se rassembler autour d’un socialisme du XXIe siècleJeremy Corbyn, à l’annonce de sa réélection à la tête du parti travailliste, le 24 septembre 2016 à Liverpool


Afrique360

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE