Récupérer Bakassi du Cameroun ou nous aurons recours à la violence

Récupérer Bakassi du Cameroun ou nous aurons recours à la violence

0
PARTAGER

Un groupe militant connu sous le nom de Bakassi Strike Force a appelé le gouvernement fédéral du Nigeria de récupérer la péninsule de Bakassi cédée au Cameroun ou il serait forcé de prendre les armes, rapporte le Daily Post Nigeria.

Le groupe dans un bateau-écran, brandissant toutes sortes d’armes vendredi a déploré la négligence des gens de Bakassi par le gouvernement fédéral du Nigeria et d’autres acteurs locaux et internationaux.

S’exprimant dans la video, le leader du groupe, général Simple, également connu sous le nom Lion Humble dit que le peuple des États de Cross River et Akwa Ibom ont été mis à l’écart par le gouvernement fédéral du Nigeria dans le programme d’amnistie. Selon lui, “Le Bakassi Strike Force est un groupe autochtone composé de jeunes de Akwa Ibom et de Cross River, totalisant 642 fantassins.

«Vous conviendrez avec moi que Akwa Ibom et Cross River font partie de la région du Delta du Niger, mais nous avons été complètement mis à l’écart du régime d’amnistie et d’autres programmes d’autonomisation pour les jeunes de la région.

“Pourtant, il va vous intéresser de noter qu’il est dans Obubra, Cross River State que l’équipe de militants du Delta du Niger a été accueilli, lorsque les Etats tels que Bayelsa, Delta, Rivers, Edo et Ondo ont refusé d’accueillir le camp de rééducation pour les militants.

Le groupe a accusé le gouvernement fédéral de céder Bakassi au Cameroun, en soulignant que les indigènes et les habitants n’ont pas été consultés avant que la zone a été cédée. “Pour aggraver les choses, après avoir repris notre terre, les forces camerounaises ont commencé à harceler et maltraiter notre peuple. Ils nous ont même imposer des impôts lourds qui sont devenus tout à fait insupportable.

“Par conséquent, lorsqu’il est devenu évident après plusieurs pétitions que le gouvernement fédéral n’etait pas prêts à nous protéger et même les Nations Unies, nous avons invité nos frères Ijaw qui étaient déjà dans les bras du mal à résister aux agents camerounais, mais malheureusement, ils ont embrassé le programme d’amnistie du gouvernement fédéral quand il a été offert et nous ont abandonné.

«Comme les jeunes autochtones, on n’a pas d’autre choix que lieu de défendre et de nous défendre contre les opérations et l’injustice des forces camerounaises. Le gouvernement fédéral devrait récupérer Bakassi au Cameroun “, at-il ajouté.

Restez à l’écoute, suivez-nous sur facebook

africa24.info

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE