RDC : l’opposition pose des conditions pour sa participation au dialogue

RDC : l’opposition pose des conditions pour sa participation au dialogue

0
PARTAGER

Les représentants de l’opposition congolaise ont profité de leurs rencontres avec les responsables français de la direction Afrique du ministère des Affaires étrangères, les représentants de l’UE, des Usa et de l’Allemagne pour exposer la situation politique de leur pays.

Selon une information venant d’une source proche de la délégation, il a été aussi question de poser les conditions de participation au dialogue qui cristallise l’attention et divise la classe politique de leur pays.

Entre autres conditions, les membres de la délégation de l’opposition congolaise, ont demandé, nous dit-on, la mise en œuvre officielle de la médiation élargie, le respect de la résolution 2277 du Conseil de sécurité des Nations unies et le départ du président Joseph Kabila, en décembre prochain.

Arrivé au pouvoir en 2001, Joseph Kabila dont la constitution n’autorise plus de se représenter, a reçu le soutien de la Cour constitutionnelle, pour rester au pouvoir au-delà de 2016, en cas de non organisation d’une élection présidentielle.


Afrique360

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE