RDC: Amnesty International demande la libération des prisonniers d’opinion

RDC: Amnesty International demande la libération des prisonniers d’opinion

0
PARTAGER

Dans un communiqué rendu public mercredi, Amnesty International qui s’est félicité de la libération de six jeunes militants du mouvement pro-démocratie Lutte pour le changement (Lucha) à la suite de la grâce présidentielle, a aussi demandé la libération de tous les prisonniers politiques et d’opinion.

«Pour que cette grâce présidentielle soit considérée comme un signe de bonne volonté, les autorités de la République démocratique du Congo doivent aller plus loin et libérer tous les autres militants arrêtés et détenus de façon arbitraire pour avoir dénoncé les retards dans l’organisation des élections», a martelé Christian Rumu, chargé de campagne au sein d’Amnesty International pour la région des Grands Lacs.

Christian Rumu dit être en possession de documents attestant le caractère arbitraire des arrestations des leaders d’opinion en RDC. : «Nous avons documenté d’autres cas d’arrestations et détentions arbitraires notamment le cas de Fred Bauma et Yves Makwambala qui viennent de passer plus d’une année à Makala, le cas Christopher Ngoy ou encore le bâtonnier Jean-Claude Muyambo. Nous voulons que le gouvernement aille jusqu’au bout dans cette initiative de libérer des prisonniers d’opinion.»

Pour rappel, le chef de l’Etat Joseph Kabila a accordé une «remise totale» de peine aux six militants de la LUCHA, qui ont passé quatre mois en prison. L’ordonnance portant grâce présidentielle a été lue, vendredi 22 juillet, sur la chaine de télévision nationale.


Afrique360

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE