Paul Kagame : « Le Rwanda est une démocratie, pas une monarchie...

Paul Kagame : « Le Rwanda est une démocratie, pas une monarchie »

0
PARTAGER

Réforme de la Constitution, succession, absence d’opposition… France, RD Congo, Burundi… Sur tous ces sujets qui en fâchent plus d’un, le chef de l’État riposte sans détour.

En ce début de saison des pluies, à quelques jours des commémorations du génocide d’avril 1994, l’air est lourd à Kigali. Sous un ciel chaotique où les averses alternent avec les éclaircies, la ruche rwandaise continue, elle, de bourdonner à plein régime. Porté par un taux de croissance de 7 % en moyenne depuis plus de dix ans, le Rwanda tout entier est un chantier économique, social, politique et psychologique continuel. Sur le parvis des hôtels de la capitale, qui poussent comme champignons au soleil, les investisseurs côtoient les touristes amateurs de gorilles et les jeunes membres enthousiastes d’ONG américaines et européennes.

Dans ce pays où le développement est palpable, où l’aide étrangère profite avant tout aux plus pauvres, où la corruption est invisible et la sécurité assurée, où l’environnement est scrupuleusement respecté, tous ont l’impression d’être utiles, moraux, écolos et, pour les hommes d’affaires, de faire du business responsable. Le simple fait d’avoir suscité cette légion étrangère d’ambassadeurs du miracle rwandais est sans doute l’un des plus grands succès de celui qui, depuis seize ans, préside aux destinées de cette nation sous le signe de l’urgence permanente : Paul Kagame.

C’est aussi ce qui le rend, dans le fond, plutôt serein face aux critiques formulées à Londres, à Bruxelles, mais surtout à Washington, quant au déficit démocratique global, en matière de libertés d’expression et d’association, de son régime. À juste titre, sans doute, le président rwandais estime que les bailleurs de fonds n’oseront pas couper l’aide (dont dépend encore largement le Rwanda) dans l’un des rares pays du Sud où elle n’est ni détournée ni gaspillée.

Lire la suite : source

africa24.info

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE