Obama veut renvoyer le directeur du FBI après les élections US

Obama veut renvoyer le directeur du FBI après les élections US

0
PARTAGER

L’initiative n’est pas toujours louable. Celle du premier policier des États-Unis de rouvrir l’enquête sur les courriels d’Hillary Clinton a mis en fureur le président Obama et pourrait lui coûter son poste.

Une des plus proches conseillères du président américain, Valerie Jarett, a persuadé Barack Obama de renvoyer le directeur du FBI James Comey, communique le Daily Mail, se référant à une source au sein de la Maison Blanche.

Selon la source, Barack Obama et Valerie Jarett ont tenu de longues discussions au cours de ces derniers jours évaluant les conséquences juridiques et politiques de cette décision. En fin de compte, Mme Jarett a convaincu le président de destituer le directeur du FBI pour son « intervention déraisonnable et irréfléchie dans la présidentielle ». La conseillère du président est sûre que la destitution de James Comey sera soutenue par les deux partis au Congrès.

Selon le média, une fois la proposition de Valerie Jarett soutenue par le conseiller juridique de la Maison Blanche, Barack Obama a ordonné d’élaborer un plan pour se débarrasser du directeur du FBI.

« J’ai rencontré des amis du FBI et du département de la Justice. Ils sont tous d’accord que les décisions imprévisibles de Comey ont stupéfié et profondément troublé les policiers et les procureurs. Jim a détruit tout le soutien et toute la bonne volonté à son égard dont il bénéficiait jusqu’à ces derniers temps », a dit un fonctionnaire à la retraite du ministère de la Justice, cité par le média.

Précédemment, le porte-parole de la Maison Blanche Josh Earnest avait déclaré que Barack Obama continuait de soutenir le directeur du FBI qu’il considérait comme un homme de principes honnête.

En juillet, le FBI a annoncé la fermeture de l’enquête sur les courriels issus du serveur privé de l’ex-secrétaire d’État Hillary Clinton. A dix jours de la présidentielle, de nouveaux courriels ont été découverts sur l’ordinateur portable de l’ex-mari de Huma Abedin, assistante d’Hillary Clinton.

Dimanche, James Comey a annoncé que les documents n’ont pas modifié la position de la police fédérale ce qui signifiait, de fait, la fermeture de l’affaire contre Mme Clinton.

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/international/201611081028578485-directeur-fbi-licenciement-elections-obama/


africa24.info

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE