Mauritanie: Sommet arabe, les regards braqués sur Nouakchott

Mauritanie: Sommet arabe, les regards braqués sur Nouakchott

0
PARTAGER

Le 27ème sommet de la ligue arabe, s’est ouvert ce lundi 25 juillet, au Centre International des Conférences de Nouakchott. Deux jours durant, les dirigeants des 22 Etats membres, se pencheront sur la question du terrorisme et la résolution des conflits entre arabes. Le sommet tant vanté est là.

 

Deux points majeurs, au menu de cette rencontre de deux jours. Il s’agit de la mise en place d’une “force antiterroriste commune” et la résolution “des conflits entre arabes”. Le premier point avait été adopté lors du dernier sommet arabe (2015),  en Egypte. Il ne reste plus qu’à définir ses contours. Pour le second point, les arabes sont divisés sur la manière de s’y prendre. Nouakchott parviendra peut être à un consensus.

Ténors absents

D’autre part, soulignons que beaucoup de chef d’Etats arabes, ont brillé par leur absence. Rois et Présidents ont délégués des ministres. Parmi les absents, figure l’actuel Président de la Ligue Arabe, l’égyptien Al Sissi. Ce dernier devait transmettre le flambeau au Président mauritanien Ould Abdel Aziz. Outre lui, le Roi saoudien Salman était également très attendu. Mais il ne viendra pas.

Pourquoi

L’on se pose des questions. Pourquoi ces ténors du monde ne sont pas venus? Est ce des raisons sécuritaires? Boudent-ils? Ou tout simplement-ils craignent pour leur santé? Impossible de répondre concrètement à cette question. Ce qui est cependant sûr, c’est que plusieurs délégations arabes, séjourneront dans les pays voisins et feront la navette.

Coup de massu

En effet, le ministre libanais de la santé, Waël Abou Faourn a déclaré que “les conditions sanitaires ne sont pas réunis pour passer la nuit à Nouakchott”. Selon lui, le pays n’est pas en mesure d’assurer ‘l’accueil d’une haute délégation”. Ce malgré les efforts consenties par la Mauritanie.

Sommet à tout prix

Efforts, le mot est lâché. Depuis plusieurs semaines, la capitale Nouakchott vit au rythme des préparatifs du dit sommet. Routes goudronnées, couches de peintures sur les bâtiments officiels, déguerpissement des marchands ambulants, inauguration du nouvel aéroport international de Nouakchott … Une partie partie de la capitale a fait peau neuve,à coup de milliards d’Ouguiyas.

Protestations

Depuis l’annonce de la tenue du sommet à Nouakchott, l’événement fait couler encre et salive. Au marché, en famille, au bureau ou dans la rue, tout le monde en parle. Pour les “pros sommet”, c’est l’occasion la Mauritanie de “briller”. Mais les “anti-sommet”, estime que “c’est du gachis” et s’indignent contre le fait qu’une seule partie de Nouakchott, ait eu droit aux réfections des routes et éclairages publics.

Espoir

Bon gré malgré, le sommet est là et les autorités mauritaniennes comptent bien en faire une réussite. Elles essayeront du moins. Rappelons en fin que c’est la première fois que la Mauritanie, abrite le sommet de la ligue arabe, depuis son adhésion à l’organisation en 1972. Cela a été possible après la défection du Maroc, en mars dernier.

 


Afrique360

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE