Mauritanie: Le journaliste « lanceur de chaussures », écope 3 ans ferme

Mauritanie: Le journaliste « lanceur de chaussures », écope 3 ans ferme

0
PARTAGER

Le journaliste Cheikh Bay a été condamné à 3 ans de prison, par le tribunal des délits de Nouakchott, ce jeudi 14 juillet. Cette condamnation intervient deux semaines, après qu’il ait jetté ses deux chaussures sur le ministre porte parole du gouvernement, au milieu d’une conseil de presse. 

Écroué depuis les faits (30 juin), le journaliste et non moins activiste du mouvement du « 25 Février » est condamné pour « violence, agression et outrage à une autorité publique » dans le cadre de ses fonctions.

Journaliste du site « deyloul », Cheikh Bay avait cristallisé l’attention le 30 juin dernier. En accusant le ministre de « mentir à la population », Cheikh a envoyé ses sandales en direction du ministre. Tout comme Georges Bush, le porte parole du gouvernement avait réussi à esquiver.

 


Afrique360

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE