Les USA veulent faire sauter des bombes à plasma dans l’atmosphère

Les USA veulent faire sauter des bombes à plasma dans l’atmosphère

1
PARTAGER

Ce n’est qu’un projet, mais des fonds lui sont alloués par… l’US Air Force ! Des scientifiques travaillent sur la possibilité d’envoyer de petits satellites chargés de bombes à plasma dans l’atmosphère, afin de stimuler les capacités électriques de sa partie haute, la ionosphère.

Avant Internet, les geeks étaient des radio-amateurs. Le soir, ils pouvaient communiquer avec des correspondants situés à l’autre bout de la terre, via les ondes-courtes, ou ondes décamétriques. Ces ondes ont pour particularité de rebondir sur la partie haute de l’atmosphère, que l’on appelle la ionosphère, puis sur la Terre, puis sur la ionosphère, et ainsi de suite, faisant ainsi le tour.

L’idée est de stimuler la ionosphère avec des bombes à plasma

Mais cette caractéristique électrique de la ionosphère n’est pas stable. Elle est à son maximum le soir et la nuit, après avoir été rechargée par le bombardement ionique des vents solaires en journée.

Les radio-communications à longue distance étant encore et pour un certain temps largement utilisées, tant pour les applications civiles que militaires, l’US Air Force finance depuis quelques temps un projet consistant à envoyer dans la partie haute de l’atmosphère, de petits satellites chargés d’une technologie permettant d’émettre des ondes de plasma, afin de stimuler les capacités électriques de la ionosphère !

Ainsi, les communications radio, qui, en ligne directe, sont limitées à quelques dizaines de kilomètres à cause de la rotondité de la Terre, pourraient en parcourir des milliers, en rebondissant sur la ionosphère aux endroits « stimulés » par les satellites-bombes.


Un obstacle majeur : le transport du générateur de plasma

Mais évidemment, les contraintes techniques sont lourdes : les satellites devraient être des milliers pour pouvoir être efficaces, ils ne pourraient mesurer guère plus de 10 cm3. Un espace restreint dans lequel il faut parvenir à faire tenir un générateur de plasma, et des panneaux solaires, pour l’alimentation.

Et, si un jour tous ces obstacles sont levés, il restera encore celui de la diplomatie : ces micro-satellites pourraient en effet aussi bien améliorer les communications radio pour certains pays, que les dégrader au-dessus d’autres…

Source


africa24.info

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE