Les Etats-Unis rejettent le dialogue avec la Russie, préférant l’escalade des tensions...

Les Etats-Unis rejettent le dialogue avec la Russie, préférant l’escalade des tensions en Europe

0
PARTAGER

L’alliance de l’OTAN a un PIB de 35 000 milliards de dollars et ne dépense par an pour la défense que 1000 milliards de dollars (dont seulement 650 milliards de dollars incombent aux Etats-Unis). Pour donner le ton, les Etats-Unis ont alloué pour 2016 environ 3,4 milliards de $ pour renforcer le flanc Est de l’OTAN, soit quatre fois plus qu’auparavant. Ce budget comprend le déploiement dans six pays d’Europe orientale, de 4000 soldats américains, 250 chars et véhicules de transport Bradley, des canons automoteurs Paladin, accompagnés de  1700 autres véhicules blindés.

Etant donné que les pays de l’OTAN ne sont pas disposés à allouer des sommes importantes à cette fin, le Pentagone crée toutes sortes de scénarios apocalyptiques visant à faire pression sur le reste de l’OTAN pour contribuer à un dispositif énorme de « dissuasion » contre la Russie, avec des coûts annuels supplémentaires de 2,7 milliards USD. Les Etats-Unis ont obligé les États neutres riverains de la mer Baltique, comme la Suède et la Finlande à organiser des exercices de l’OTAN sur leur territoire. Parallèlement à cela, les opérations militaires couronnées de succès de la Russie en Crimée et en Syrie, ont créé la fureur du Pentagone qui dispose encore de 35000 hommes en Europe, par rapport aux 200 000 des années 80.

Pour dissimuler ses intentions, le Pentagone a commandé une étude de l’organisation RAND sur un scénario pour une éventuelle confrontation militaire Russie-OTAN sur les territoires des pays baltes, partant sur le principe d’une agression de la part de la Russie .

Le but de cette étude est de suggérer que pour ne pas être obligée d’accepter la défaite face à la Russie, avec des conséquences désastreuses, l’OTAN devrait payer la facture militaire dans la région de la mer Baltique pour une attaque à grande échelle contre la Russie.

Scénario plus que plausible, comme je l’ai expliqué dans un article précédent. Le scénario de l’attaque par la Russie des Pays Baltes n’est qu’une diversion parce que la Russie n’a aucun intérêt militaire ou économique dans les trois anciennes républiques soviétiques, qui sont devenus membres de l’OTAN, la Russie l’ayant accepté en 2004.

Aller sur la 2’eme page suivante ci-dessous pour lire la suite…

africa24.info

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE