Le Sénégal va lancer une nouvelle compagnie aérienne

Le Sénégal va lancer une nouvelle compagnie aérienne

0
PARTAGER

Près de six ans après sa création, Sénégal Airlines va disparaître. La compagnie aérienne, qui accumule plus de 65 milliards de F CFA (100 millions d’euros) de dettes, a vu sa concession révoquée. Un nouveau transporteur national devrait être créé.

Clap de fin pour Sénégal Airlines. L’État sénégalais a mis un terme à la concession accordée en 2009 à la compagnie nationale aérienne, a indiqué le gouvernement le lundi 11 avril.

« Malgré le soutien permanent de l’État du Sénégal, la compagnie aérienne Sénégal Airlines n’a jamais pu atteindre les objectifs de développement qui lui étaient assignés dans sa Convention de Concession. Pour rappel, cette Convention lui garantissait l’usage exclusif des droits de trafic aérien détenus par le Sénégal », indique un communiqué du ministère du transport.

Une longue agonie

Avec cette décision, Dakar a mis un terme à la longue agonie de la compagnie nationale, qui a accumulé les déboires depuis le démarrage de ses activités en 2011.

Sénégal Airlines, qui a pris le relais en 2009 du défunt Air Sénégal International (ASI), n’a pas vraiment su prendre son envol.

Régulièrement mise sous perfusion financière par l’État sénégalais, détenteur de 36 % du capital (contre 64% pour des privés nationaux), le transporteur aérien n’a pas pu faire face à la concurrence sur l’aéroport de Dakar.

« Elle souffre à la fois d’une sous-capitalisation (à hauteur de seulement 16,5 milliards de F CFA), d’un contexte de libéralisation défavorable, et enfin d’un besoin en fonds de roulement excessif », analysait son directeur général Mayoro Racine dans une interview avec Jeune Afrique en octobre 2014.

Fin 2015, Sénégal Airlines assurait moins de 5 % de l’activité aéroportuaire à Dakar (contre 30 % à sa création) et trois destinations (contre quinze en 2011).

Parti d’une flotte de quatre avions, la compagnie n’en exploitait plus qu’un seul l’an dernier. Et plus aucun cette année, à en croire le ministère sénégalais des Transports, qui ajoute que pour cette raison l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie n’a pas renouvelé le permis d’exploitation aérienne de Sénégal Airlines, arrivé à expiration début avril.

Une nouvelle compagnie

Le gouvernement sénégalais a indiqué son intention de « mettre en place un [nouveau] pavillon national fort qui s’inscrira dans les objectifs prioritaires du projet de relance du hub aérien régional du Plan Sénégal Emergent ».

Aucun détail n’a été fourni pour l’instant par les autorités sénégalaises sur ce projet de nouvelle compagnie nationale.

Avant le retrait de la concession accordée Sénégal Airlines, les autorités sénégalaises s’étaient engagées dans la recherche de partenaires potentiels du transporteur aérien, menant des discussions avec South African Airways et desopérateurs émiratis. Sans succès.

Jeune Afrique

africa24.info

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE