Le débat présidentiel américain, mode d’emploi

Le débat présidentiel américain, mode d’emploi

0
PARTAGER


Washington (AFP)-Le premier débat présidentiel, combat de titans qui opposera lundi la démocrate Hillary Clinton et le républicain Donald Trump, est l’un des points forts de la campagne, à six semaines du scrutin du 8 novembre.

C’est l’occasion pour les deux candidats de se présenter, ou re-présenter à des électeurs américains qui dans leur majorité n’aiment ni l’un ni l’autre, et guetteront le moindre faux pas, l’empoignade fatale, le geste déplacé.

Le débat pourrait battre des records d’audience, vu les personnalités aux antipodes de Trump et Clinton.

– Heure et lieu

A 21H00 (01H00 GMT), à l’université Hofstra dans la ville d’Hempstead sur Long Island, à une heure de New York. Un lieu classique pour ces débats, déjà utilisé en 2008 et 2012.

– Durée et format

90 minutes, en six segments de 15 minutes, sans interruption publicitaire, autour de trois thèmes: la direction de l’Amérique, la prospérité, la sécurité.

Le modérateur ouvrira chaque segment avec une question, chaque candidat aura deux minutes pour répondre et ils pourront ensuite rebondir à la réponse de l’autre. Le modérateur utilisera le temps restant pour approfondir le sujet.

Chaque thème sera discuté pendant 30 minutes.

– Modérateur

Lester Holt, 57 ans, journaliste respecté, présentateur du journal du soir sur NBC, le plus regardé du pays. Il avait déjà animé un débat des primaires démocrates en janvier dernier.

– Enjeu pour Hillary Clinton

La barre est plus haute pour elle, vu son expérience et sa connaissance des dossiers. Elle devra montrer qu’elle est présidentielle, mais aussi honnête (55% des Américains ne le pensent pas), et tourner la page de sa récente pneumonie. Mme Clinton est mal aimée, et tout ce qui pourra créer un lien affectif est bienvenu.

– Enjeu pour Donald Trump

Convaincre qu’il a la trempe d’un président. Montrer qu’il connaît un minimum les dossiers et est capable de ne pas déraper, dans un débat sous pression où il n’aura qu’une adversaire. Et rassurer les républicains, que bien qu’outsider, il sera un président républicain.

– Petits candidats

Gary Johnson, candidat du parti libertarien, et Jill Stein, candidate du parti des Verts, n’ont pas été invités. Ils n’ont pas atteint le seuil de 15% des intentions de vote, fixé par la commission des débats présidentiels.

Gary Johnson est à 8,9%, Jill Stein à 2,9%, selon une moyenne des récents sondages.

– Record d’audience à battre

Celui du débat entre le démocrate Jimmy Carter et le républicain Ronald Reagan le 28 octobre 1980: 80,6 millions de téléspectateurs selon Nielsen.

Le débat présidentiel américain, mode d’emploiTrump vs Clinton : premier débat TV


Afrique360

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE