La Tunisie se dote d’une nouvelle loi d’investissement 5 ans après sa...

La Tunisie se dote d’une nouvelle loi d’investissement 5 ans après sa révolution

0
PARTAGER


Tunis (AFP)-Un nouveau code d’investissement censé favoriser le climat des affaires en Tunisie a été voté samedi par le Parlement, dans l’espoir de relancer l’attractivité économique du pays, confronté à une croissance atone cinq ans et demi après sa révolution.

Attendu depuis la chute du régime de Zine el Abidine Ben Ali en 2011, ce nouveau code d’investissement a été adopté par les 134 députés présents (sur 217) avec 114 voix pour 4 contre et 16 abstentions.

La nouvelle loi, qui entrera en vigueur au 1er janvier, prévoit notamment la création d’un Conseil supérieur de l’investissement. Elle vise à lever certaines entraves bureaucratiques, et à permettre une plus grande flexibilité pour le monde des affaires.

“Même si je ne suis pas pleinement satisfait de cette loi, c’est un pas positif”, a dit le ministre de l’Investissement Fadhel Abdelkefi, selon des propos rapportés par Al Bawsala, une ONG qui supervise les travaux de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP, Parlement).

“L’investissement doit aussi garantir un emploi décent, un salaire décent et une couverture sociale décente”, a ajouté M. Abdelkefi, entré en fonctions fin août au sein d’un nouveau gouvernement, après que le cabinet sortant eut été jugé en échec, en particulier sur l’économie.

L’adoption de ce nouveau code intervient alors que la Tunisie prévoit d’organiser les 29 et 30 novembre une grande conférence internationale des investisseurs à Tunis, en présence de plus d’un millier d’entreprises.

A la fois pionnier et unique rescapé des Printemps arabe, le pays a pâti de son instabilité depuis sa révolution de 2011, et se trouve dans une situation économique et sociale délicate avec une croissance atone et un chômage massif.

Cette conférence sera l’occasion d’exprimer la “volonté” de l’État tunisien “de mener des réformes structurelles” et “de favoriser le développement de l’investissement privé”, ont notamment affirmé jeudi ses organisateurs lors d’une conférence de presse.


Afrique360

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE