La CPI s’effondre, la Russie se retire à son tour

La CPI s’effondre, la Russie se retire à son tour

0
PARTAGER

Le président russe, son excellence M. Vladimir Poutine, a signé mercredi le retrait de son pays de la Cour pénale internationale (CPI), qu’il qualifie d’une cour corrompue qui ne répond pas aux exigences souhaitées par l’ensemble des pays membres.

Il a chargé le ministère russe des Affaires étrangère d’envoyer la notification en question au secrétaire général des Nations unies.

Pour rappel, la Russie avait signé le statut de Rome en 2000 sans jamais le ratifié.  Aujourd’hui elle retire sa signature suite à la publication d’un document par la procureure générale de la CPI Fatou Bensouda, indiquant que la Russie et l’Ukraine étaient impliquées dans un conflit armé, avec la Crimée comme territoire occupé.

« Ce conflit international armé a commencé le 26 février (2014, ndlr) au plus tard, lorsque la Fédération de Russie a employé un contingent de ses forces armées pour prendre le contrôle sur une partie du territoire ukrainien et ce sans accord du gouvernement ukrainien », stipule le rapport publié sur le site de la CPI.

La Crimée a été rattachée à la Russie à la suite d’un référendum tenu en mars 2014 où 96,77 % des Criméens ont voté OUI pour le rattachement à la Russie. Les russes n’ont jamais intervenu militairement pour exiger ce rattachement.

Source


africa24.info

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE