La CIA avoue avoir jeté en prison Nelson Mandela

La CIA avoue avoir jeté en prison Nelson Mandela

0
PARTAGER

Il se serait confié au réalisateur John Irvin, dont le film « Mandela’s Gun » doit être présenté cette semaine à Cannes… L’histoire sud-africaine revient sur le devant de la scène. Un ancien agent de la CIA a affirmé au réalisateur britannique John Irvin avoir joué un rôle-clé dans l’arrestation en 1962 de Nelson Mandela en communiquant à la police sud-africaine des détails sur ses déplacements, rapporte dimanche le Sunday Times.

Donald Rickard, cet ancien agent américain, était à l’époque le vice-consul américain à Durban et aurait travaillé pour la CIA jusqu’en 1978. Selon le journal dominical britannique, il a fait ces révélations en mars, deux semaines avant de mourir, au réalisateur qui les a enregistrées alors qu’il travaillait sur son film Mandela’s Gun.

« J’ai découvert quand il descendait [à Durban] et comment il s’y rendait »

Ce film, qui traite des derniers mois de liberté de l’icône anti-apartheid avant son arrestation et son incarcération pendant 27 ans, doit être présenté cette semaine à Cannes. Un article de James Sanders, qui dit que John Irvin lui a demandé d’enquêter sur ces éléments, rapporte que le réalisateur s’est rendu aux Etats-Unis en début d’année pour interviewer Donald Rickard.

L’ex-agent a alors expliqué au réalisateur la façon dont Nelson Mandela a été arrêté alors qu’il avait quitté Johannesbourg pour se rendre à Durban, sans préciser comment il était au courant de ses déplacements. « J’ai découvert quand il descendait [à Durban] et comment il s’y rendait… c’est sur ce point que j’ai été impliqué et c’est là où Mandela a été attrapé », a déclaré Donald Rickard, d’après le journal.

« Il aurait pu provoquer une guerre en Afrique du Sud »

Toujours selon le Sunday Times, il a ajouté que Nelson Mandela était « complètement sous le contrôle de l’Union soviétique ». « Il aurait pu provoquer une guerre en Afrique du Sud, les Etats-Unis auraient dû s’y impliquer à contrecoeur et les choses auraient pu mal tourner. » « Nous étions au bord du gouffre et il fallait que ça cesse, ce qui signifiait que Mandela devait être arrêté. J’ai mis un terme à cela », a conclu Donald Rickard.

Nelson Mandela dirigeait la branche militaire du Congrès National Africain (ANC). Ce parti anti-apartheid est au pouvoir en Afrique du Sud depuis les premières élections post-apartheid en 1994. Nelson Mandela a été arrêté le 5 août 1962 et condamné à la prison et aux travaux forcés à perpétuité. Il a été libéré de prison en 1990 et est ensuite devenu le président d’Afrique du Sud entre 1994 et 1999. Nelson Mandela est décédé en 2013 à l’âge de 95 ans.

« On tente toujours de faire du tort au gouvernement de l’ANC, élu démocratiquement », a réagi un porte-parole du parti. « Cela se produit encore de nos jours ; la CIA collabore toujours avec ceux qui veulent un changement de régime », a-t-il encore accusé. Contactée par l’Agence France Presse, la CIA a refusé de commenter.

Source

africa24.info

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE