Création d’une zone de libre-échange entre la Russie et la Syrie

Création d’une zone de libre-échange entre la Russie et la Syrie

0
PARTAGER

Alors que la bataille d’Alep fait rage, la Syrie et la Russie continuent de développer leurs échanges économiques, scientifiques et énergétiques. Cela fait deux ans que la Syrie souhaitait signer un accord de libre-échange avec la Russie.

«Les Syriens s’efforcent de fournir des produits de haute qualité au marché russe. Pourquoi ne devrions-nous pas accepter ces produits qui fournissent des emplois à des milliers, des dizaines de milliers de Syriens ? Nous nous sommes mis d’accord sur cela», a déclaré à l’agence TASS le vice-Premier ministre russe, Dmitri Rogozine.

Un accord sur la création d’un «corridor douanier vert» pour les produits agricoles a été signé par Moscou et Damas lors de la visite en Syrie d’une délégation russe venue discuter de l’aide économique.

«La Syrie était un pays prospère qui vendait du pétrole, des céréales. Maintenant, il n’a ni pétrole, ni céréales, ni beaucoup d’autres produits pour répondre aux demandes de la population», a ajouté Dmitri Rogozine, par ailleurs coprésident d’une commission russo-syrienne pour le commerce et la coopération économique, scientifique et technique.

Selon le vice-Premier ministre russe qui dirigeait la délégation de patrons de grandes entreprises industrielles privées russes à Damas, Bachar el-Assad a personnellement garanti que la Syrie allait assurer «le traitement le plus favorable possible à chacune des sociétés russes».

Selon Wael el-Halqi, le Premier ministre syrien, les deux pays ont déjà signé des accords d’un montant d’un milliard de dollars pour développer l’énergie, le commerce, les finances et d’autres secteurs de l’économie syrienne déchirée par la guerre.

Le gouvernement syrien a par ailleurs offert à la Russie la possibilité d’explorer et rechercher la présence de pétrole et de gaz sur terre ainsi qu’au large des côtes syriennes. Moscou a également été invitée à moderniser la raffinerie de Baniyas et à en construire une nouvelle en coopération avec l’Iran et le Venezuela.

Russes et Syriens veulent aussi développer une banque commune pour faciliter les transferts financiers. Cette banque serait contrôlée à parts égales entre les banques centrales des deux pays. La Syrie a demandé il y a deux ans à rejoindre une zone de libre-échange avec la Russie. Cette proposition sera discutée lors d’une session de la Commission économique eurasiatique, prévue pour le 23 décembre.

RT France


africa24.info

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE