Colombie: les guérilleros des Farc célèbrent la paix depuis leur campement

Colombie: les guérilleros des Farc célèbrent la paix depuis leur campement

0
PARTAGER


El Diamante (Colombie) (AFP)-“Nous avons abandonné les armes mais la lutte et les projets politiques continuent”, se réjouit Jhonatan, un des guérilleros des Farc qui a suivi la retransmission de la signature de l’accord de paix avec le gouvernement depuis un campement perdu au sud de la Colombie.

Ce lundi soir, devant l’écran géant installé sur une scène, des centaines de combattants vibrent aux côtés de cet homme de 33 ans, qui a pris les armes en 2001.

C’est ici même, dans la vaste plaine d’El Diamante, lieu-dit perdu du Caguan (sud-est), le fief historique du mouvement, que s’est tenue jusqu’à vendredi dernier la dernière conférence des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc, marxistes) comme groupe armé. Il s’agissait pour la plus ancienne guerilla d’Amérique latine de se prononcer sur l’accord de paix et sa reconversion en parti politique.

“Oui, nous voulons la paix et construire une Colombie où on ne nous vole pas le peu que l’on produit”, explique Jhonatan.

Les applaudissements redoublent au moment où le leader des FARC, Rodrigo Londoño alias Timochenko, paraphe le document, à plusieurs centaines de kilomètres de là.

Lors d’une cérémonie solennelle à Carthagène des Indes (nord) devant de nombreux chefs d’Etat et personnalités, le commandant en chef des FARC vient de signer la paix avec le président colombien Juan Manuel Santos.

Dans la plaine d’El Diamante, ils sont un millier à assister à la retransmission. Celle ci est suivie d’un concert de la célèbre Toto la Momposina, l’une des plus principales ambassadrices de la musique traditionnelle noire et indienne de Colombie.

“Dans mon répertoire, j’ai toujours parlé de la paix, de l’amour (…) Il faut beaucoup travailler pour la paix, elle ne peut pas s’obtenir à travers la politique mais grâce à la participation des citoyens”, déclare la chanteuse à l’AFP.

Après la retransmission de la cérémonie, une vidéo retrace l’histoire de la guérilla et les précédents processus de paix avortés.

Une cinquantaine de combattants montent ensuite sur scène habillés de ponchos blancs avec leurs bérets pour entonner l’hymne des Farc.

“Mes compatriotes, nous avons gagné la paix (…) Enfin, nous avons une seconde chance sur terre”, lance le commandant Carlos Antonio Lozada, membre du secrétariat de la guérilla, son instance dirigeante.

– ‘Dix ans que je ne le voyais pas’ –

Des familles séparées par le long conflit colombien sont venues aussi à El Diamante pour retrouver leur proches embrigadés par la rébellion.

“Ca fait dix ans que je ne l’ai pas vu. Il a été emmené quand il avait 13 ans. J’ai remué ciel et terre jusqu’à la semaine dernière où je l’ai aperçu à la télévision lors de la conférence (des Farc). J’ai fait six heures de moto pour venir”, raconte Miriam Vanegas, les yeux pleins de larmes.

Cette femme vêtue d’un ensemble noir à fleurs bleues et roses à rallié vendredi cet endroit situé à plus de cinq heures de piste de San Vicente del Caguan (Caqueta).

Avec une photo de son fils âgé de 10 ans en main, elle a parcouru les lieux sous une chaleur étouffante en demandant à tous ceux qu’elle croisait s’ils avaient vu Pablo Esteban.

Une guérillera a fini par le reconnaître et a conduit Miriam jusqu’au campement où se trouvait son fils.

“Vous n’imaginez pas à quel point je suis heureuse. Je l’ai serré dans mes bras et j’ai pleuré”, confie-t-elle, retenant difficilement ses larmes.

L’accord de paix, qui doit être approuvé par les Colombiens lors du référendum du 2 octobre pour entrer en vigueur, prévoit la création de zones de sécurité et de campements pour la démobilisation des guérilleros. Ils devront en sortir sans armes au plus tard 180 jours après la signature de l’accord de paix.

Colombie: les guérilleros des Farc célèbrent la paix depuis leur campementDes Colombiens célèbrent l’accord de paix avec les Farc dans le centre de Bogota, le 26 septembre 2016


Afrique360

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE