Candidature à la présidentielle : Tshisekedi se positionne et écarte Katumbi !

Candidature à la présidentielle : Tshisekedi se positionne et écarte Katumbi !

0
PARTAGER

S’escrimer à discipliner l’Opposition congolaise en vue d’une candidature unique à l’élection présidentielle, c’est, à coup sûr, chercher le sexe des anges. Pour ne l’avoir pas compris, Moïse Katumbi et ses affidés du G7, l’ont appris à leurs dépens. C’est du moins, ce qui ressort de la rencontre de Bruxelles.

A l’issue de cette tripartite Tshisekedî-Katumbi- Katebe, le sphinx est resté égal à lui-même : lui au centre et les autres opposants vont le suivre à la queue leu leu ou personne d’autre. A prendre ou à laisser Vue la délicatesse du moment que traverse le pays, l’Udps a tenu à apporter des éclaircissements nécessaires par rapport la rencontre Tshisekedi – Katumbi.

Ainsi, après ce face-à-face intervenu d’un côté entre le lider Maximo avec à sa droite Bruno Tshibala secrétaire général adjoint, Félix Tshisekedi et deux autres personnalités et de’ l’autre côté, Katumbi qu’accompagnaient Raphael Katebe Katoto, son frère ainé, Salomon Idi Kalonda, son conseiller spécial et le député Francis Kalombo, la direction de l’Udps a fait une mise au point.

Le cabinet de Tshisekedi wa Mulumba précise : « cette visite s’inscrit dans le cadre de la poursuite des contacts amorcés par le Président Etienne Tshisekedi en octobre 2015 ». Rappelons qu’à cette date, Tshisekedi avait fait appel au rassemblement de toutes les forces acquises au changement autour de sa personne dans le but d’assurer l’alternance démocratique à la suite d’un processus électoral transparent, crédible et conforme à la constitution et aux délais prescrits.

Ainsi, le secrétaire national adjoint en charge de la communication à l’Udps lance un message clair. Tshisekedi tient à bâtir une large coalition contre la Majorité. Rien de l’adversaire Dans cette approche, il est clair que le sphinx de Limete se voit au centre de la manœuvre. Tout autre schéma, dont celui de vouloir démarquer ce dernier et son parti, n’est pas du goût des tshisekedistes.

Comme pour en donner le ton, Bruno Mavungu, secrétaire général de l’Udps, avait tenté de tourner en dérision la candidature unique du G7 exprimée autour de la personne de Moïse Katumbi. Il avait qualifié cette candidature d’émanation de la Majorité présidentielle. Allusion faite au passé des ténors du G7 et de leur champion. Comme en 2011, il faut dire que la question de la candidature unique de l’Opposition ne sera pas un plat facile à servir.

Hier comme aujourd’hui, la posture de l’Udps apparaît comme le principal obstacle. Pour le reste tout dépend de l’attitude des autres leaders de l’Opposition sur la question, soit, ils acceptent d’apporter leur soutien au lider Maximo sans à priori, soit ils réussissent à contraindre ce dernier à une négociation claire et ferme.

Comme annoncé dans l’édition d’hier, à la Majorité présidentielle, l’on reste convaincu que les acteurs de l’Opposition sont en train de tirer des plans sur la comète. Raison pour laquelle les différentes croisades de l’Opposition à Bruxelles n’émeuvent pas outre mesure les analystes du camp présidentiel. Presque convaincu d’un certain déterminisme sur la scène politique congolaise, ils ne redoutent rien de plus.

Via : Africa243.com 

africa24.info

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE