Cameroun: Le correspondant de RFI, Ahmed Abba en prison depuis un an

Cameroun: Le correspondant de RFI, Ahmed Abba en prison depuis un an

0
PARTAGER

Ahmed Abba, correspondant RFi en Haoussa au Cameroun, est en détention depuis un an. Le journaliste qui couvrait les attaques de Boko Haram, est accusé de “non dénonciation” et de “complicité d’acte de terrorisme”. Son employeur demande sa remise en liberté. 

Tout a commencé le 30 juillet dernier, Ahmed Abba à la suite d’une rencontre à Maroua, serait prié par les policiers de les suivre. Il sera mis en détention provisoire avant d’être transféré et détenu au secret par les services secrets, à Yaoundé.

Depuis, Ahmed Abba a comparu devant un juge à 4 reprises, comparaitra à nouveau le 03 Août prochain. Son avocat, Me Charles Tchoungang, qui rappelle que son client a subit des “tortures physiques et detenu au secret”, déclare que le “dossier est vide”.

Dans le même sens, la présidente du groupe France Médias Monde, Marie Christine Saragosse, déclare sur les ondes de RFI “Il n’y a pas eu vraiment d’instruction. Il est renvoyé de procès en procès qui restent des procès techniques. Jamais le fond n’est abordé, pas de liste de témoins, rien”.

Tout comme RFI, d’autres organisations clament l’innocence du journaliste et demande sa libération. Pour Reporter Sans Frontières (RSF) , ces “accusations fallacieuses” sont une “atteinte au principe du respect des sources”.

Rappelons que le Cameroun touché par les attaques de Boko Haram, poursuit trois autres journalistes, pour les mêmes fait pratiquement. A la différences qu’eux ne sont pas en détention. Ils comparaissent libres.

 


Afrique360

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE