Burkina Faso : Les journalistes victimes des putschistes réclament justice

Burkina Faso : Les journalistes victimes des putschistes réclament justice

0
PARTAGER

Justice et réparation des dommages. C’est ce que réclament les journalistes burkinabé victimes des putschistes.

Dans une déclaration commune qui dont copie nous est parvenue, l’Association des journalistes du Burkina Faso et le Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture ont indiqué que dès les premières heures du coup d’état, des travailleurs des médias ont été passés à tabac et leurs matériels de travail détruits.

A en croire ces journalistes et patrons de presse, des locaux abritant des organes de presse ont-ils purement été saccagés. Durant la période du coup d’état, les journalistes ont vécu sous une chape de plomb des putschistes mais n’ont jamais baissé les bras. Bien au contraire, poursuit la déclaration.

Ajoutant que pendant cette période critique de l’histoire du Burkina Faso, les journalistes ont lutté pour la restauration des institutions démocratiques et républicaines aux côtés des forces progressistes du pays et surtout de celles qui ont opposé une farouche résistance aux putschistes.

En ce 16 septembre 2016 qui marque l’an 1 du coup d’Etat manqué perpétré par les hommes du général Gilbert Diendéré, le Burkina affiche une mine triste.


Afrique360

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE