Attentat de #Nice : Le message de #KemiSeba à la diaspora africaine...

Attentat de #Nice : Le message de #KemiSeba à la diaspora africaine et aux français

0
PARTAGER

L’activiste, Kemi Seba a réagi sur sa page facebook pour dénoncer les attentas de Nice en mettant en garde le communautés africaines vivant en France contre les rassemblements festifs et autres. Voici son message :

« En premier lieu, une pensée aux victimes peu importe leurs origines respectives. Condoléances sincères aux familles de ces dernières.
Ceci étant dit, il faut aussi préciser qu’il y a une forte communauté africaine à Nice, composée d’Hommes et de Femmes qui sont souvent eux mêmes ostracisés dans cette ville où la xénophobie est aussi intense (ceux qui y ont séjourné le savent) que la lumière du soleil. J’espère profondément que ces derniers n’ont pas songé à aller fêter le 14 Juillet (qui du reste ne les concerne pas) sur la promenade des anglais. La France est en guerre contre des cinglés obscurantistes que l’oligarchie occidentale a elle même sponsorisé. L’insouciance est, dans ces moments là, un crime.
PS:Aux innocents prolétaires français, qui sont des victimes elles aussi de ces barbaries. N’écoutez pas vos gouvernants qui vous disent que vous pouvez vaquer à vos loisirs comme si de rien n’était..Vous êtes désormais confrontés au chaos que vos élites ont semé PARTOUT sur la terre. Le quotidien de l’Irak, la Syrie, le Congo (quoique c’est bien pire à Beni qu’en Europe), le Nigéria,le Tchad, le Cameroun est potentiellement le vôtre.
Vous êtes en état perpétuel de guerre, évitez s’il vous plait les rassemblements massifs,f estifs, car vous êtes des cibles prioritaires pour ces terroristes takfiris ex amis de vos dirigeants terroristes en costume-cravate. Si vos gouvernants vous aimaient réellement, c’est ce qu’ils vous diraient. Ils interdiraient les rassemblements. Mais ces derniers ne vous aiment pas. Vous n’êtes que de la chair à canon pour eux, afin qu’ils puissent faire avancer leurs agendas.
Comprenne qui pourra« .

Kemi Seba


Afrique360

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE