Visite des structures sous tutelle : Mathys Adidjatou satisfaite des prouesses réalisées...

Visite des structures sous tutelle : Mathys Adidjatou satisfaite des prouesses réalisées par le Fnm

0
PARTAGER

Dans la soirée d’hier mercredi 27 avril 2016, la Ministre du travail, de la fonction publique et des affaires sociales, Martyrs Adidjath a effectué une visite de prise de contact avec le personnel du Fonds National de la Microfinance(Fnm). Accompagnée d’une forte délégation pour la circonstance, Mme Mathys Adidjath a salué les performances réalisées par la structure et exhorté le personnel à plus de rigueur et d’ardeur au travail pour des prouesses encore plus reluisantes

C’est la première visite qu’effectue l’autorité ministérielle depuis sa prise de service à la tête de ce département ministériel. C’estdans une bonne ambiance que le Ministre et sa suite ont été accueillis par le Directeur Général par le personnel du Fnm dirigé par Jean Panti. Dans son adresse à la Ministre, Jean Panti a salué le rôle important qu’avait joué la ministre pour donner vie et corps à cette institution en 2006 aux cotés de l’actuel ministre d’état, secrétaire de la Présidence de la République Pascal Koupaki. Il a rappelé que la création de cette institution était partie du souci de réduire la pauvreté à la base car en 2006 l’indice de pauvreté humaine était d’environ 50%. De 2006 à ce jour, le Fnm a connu de multiples mutations de part ses produits et services offerts aux populations à la base. Ainsi donc, on peut noter 15 produits à son actif aujourd’hui dont le premier produit est le Micro Crédit aux plus pauvres (MCPP) et son implication dans le financement de divers projets dans le secteur agricole à près de 20milliards. D’autres projets d’accords bilatéraux font état d’accompagnement de sa structure a souligné le Directeur Général. Avec un financement à hauteur de 135millliards dans la microfinance, la consolidation des acquis s’avère nécessaire d’où le renforcement des capacités des acteurs. Malgré toutes les performances enregistrées, des difficultés ont jonché le parchemin à faire savoir Jean Panti. Au nombre de ces difficultés, on peut citer entre autres, le non professionnalisme des Systèmes Financiers Déconcentrés (Sfd), les crédits impayés énormes, etc. Il a également martelé que l’une des urgences est le renouvellement du Conseil d’administration dont le mandat est venu à terme depuis quelques mois afin d’avoir une crédibilité aux yeux des bailleurs et institutions financières.Par ailleurs, Jean Panti a rassuré l’autorité de toute sa disponibilité et celle du personnel à l’accompagner pour l’atteinte des objectifs à lui assignés par le Gouvernement tout en l’invitant à auditionner la structure au regard de toutes les critiques qui circulent actuellement car cela constituera un facteur d’amélioration des performances.

Prenant parole, le délégué du personnel a salué la ministre pour sa nomination à la tête de ce ministère tout en la rassurant de la disponibilité du personnel à œuvrer et travailler pour l’atteinte des objectifs. Il a saisi l’occasion pour dresser quelques doléances. Il s’agit notamment de la sécurité au travail du personnel, de la mobilisation de ressources pour la mise en œuvre efficiente des interventions du Fnm et du soutien fort de la ministre afin de faire aboutir les différents projets et programmes de la structure. Dans son discours, la Ministre Mathys Adidjatou a salué et félicité la jeune équipe dirigée par le Directeur Général Jean Panti pour l’effort consenti pour faire de la structure un levier de développement et lutte contre la pauvreté. Elle a exhorté le personnel à travailler davantage et dans la transparence pour l’atteinte des objectifs. Elle n’a pas manqué d’énumérer les grandes lignes sur lesquelles elle entend travailler avec les responsables du Fonds au cours des prochains mois. Il s’agit notamment du renouvellement des bureaux réseaux de bénéficiaires du micro crédit aux plus pauvres sur l’ensemble du territoire d’une façon démocratique et transparente, de la consolidation et le développement des nouveaux produits du Fnm ; de l’amélioration des résultats entre le Fnm et la Direction de la Promotion de la micro finance ; de l’amélioration du ciblage des bénéficiaires du Mcpp sans oublier la situation des crédits impayés qui s’élèvent à plusieurs milliards et l’examen minutieux des concours bancaires. Elle a également souhaité qu’un état des lieux de la structure soit organisé pour mieux préciser d’autres axes de travail. En somme, Mathys Adidjatou sort satisfaite de cette prise de contact tout en exhortant le personnel à plus de rigueur et d’engagement au travail et dans l’intérêt général afin que les objectifs assignés soient véritablement atteints.

Béranger GBEDOLO

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE