Supposée taxation des produits pétroliers par le gouvernement : Bio Tchané dément...

Supposée taxation des produits pétroliers par le gouvernement : Bio Tchané dément et clarifie

6
PARTAGER

En marge d’une conférence de presse donnée à la salle de Conférence de son ministère hier, lundi 4 juillet 2016 , pour faire le point de l’emprunt obligataire émis par le gouvernement, le ministre d’Etat Chargé du plan et du développement Abdoulaye Bio Tchané a tenu à apporter des clarifications au sujet de la controverse autour  de la supposée taxation des produits pétroliers, par le gouvernement de la Rupture. Pour le ministre d’Etat, "Il n'est pas question de mettre les taxes sur le kpayo". A l’en  croire, le gouvernement n’a jamais décidé de prélever des taxes sur l’essence frelatée. L'objectif du gouvernement, fait savoir le ministre, « est de rapprocher les prix du marché informel et du marché formel" en vue de favoriser la concurrence.  Le gouvernement entend donc agir sur les prix en réduisant les taxes sur les produits à la pompe, ce qui permettra la propension des clients de l’informel pour les stations-services. Bio Tchané dément donc les rumeurs faisant état de la volonté de formalisation du secteur informel pour lutter contre l’essence de la contrebande.

M.M.


Matin Libre

Commentaires

commentaires

6 COMMENTAIRES

  1. Vous avez dit essence frelatée et de contrebande, comment pensez-vous qu’ un État puisse rentrer dans un système pareil de fraude?

  2. voilà qui est très bien dit. il faut en outre créer aussi des stations de pompage qui vont s’étendre sur toute l’étendue du territoire national

  3. cette démarche me paraît utopique. Parceque les vendeurs de l’essence frelatée savent faire fluctuer les de leur produit en fonction des prix à la pompe

LAISSER UN COMMENTAIRE