Retard dans le paiement des primes dans l’Armée: Les primes des militaires...

Retard dans le paiement des primes dans l’Armée: Les primes des militaires en souffrance

0
PARTAGER

Les remous se poursuivent au sein des Forces armées béninoises. Cette fois-ci, les soldats réclament une prime légitime qu’ils avaient l’habitude de percevoir. Selon ceux qui nous ont parlé, cela fait bientôt trois mois que les primes spécifiques tardent à venir. Des doutes persistent sur le paiement de celle du rendement le mois prochain.

Les primes spécifiques sont attendues par les militaires depuis le mois de Mars 2016. Il s’agit de 18 % du salaire qui leur est régulièrement payé chaque trimestre depuis quelques années. Elle a été instaurée par le régime défunt pour se conformer aux autres avantages accordés aux autres corps de travailleurs de l’Etat. Celle du premier trimestre de l’année en cours n’a pas encore été payée aux militaires alors que les autres fonctionnaires de l’Etat perçoivent leurs avantages sur les salaires à chaque fin du mois, d’après la plainte des militaires qui se sont confiés à nous. Le paiement de cette prime accuse déjà de retard selon eux et ils s’inquiètent. Certains parmi eux se demandent si le nouveau régime n’a pas supprimé par hasard la prime spécifique ; puisqu’à partir du mois prochain, le deuxième trimestre sera entamé sans le paiement d’aucune prime.
L’autre grande inquiétude est celle du paiement de la prime de rendement qui s’élève à 100 mille FCfa par semestre et par soldat. Les militaires doutent de son paiement qui devrait intervenir en juin prochain. Au total, les éléments du Général AwalBoukoNagnimi attendent pour au plus tard la fin du mois prochain, le paiement de deux trimestres de primes spécifiques et celle de rendement.
A la direction des services de l’intendance des armées (Dsia), la question semble ne préoccuper personne. Au secrétariat d’un des responsables de cette maison, chargée de gérer les fonds de l’armée, on nous apprend que l’intendance n’est que payeur. Elle paie ce que le trésor lui remet. De toutes les façons, on retient que l’Intendance ne pense pas devoir à un militaire. Joint au téléphone mercredi, Alfred Assogba, Directeur des services de l’intendance des armées, nous a simplement renvoyé à l’état -major général pour tout éclaircissement. Lui aussi, semble avoir indiqué la structure responsable du retard. Le colonel Bedari du ministère délégué, chargé de la défense nationale, contacté en tant que répondant de la direction des ressources financières et du matériel, a été un peu clair. Il était hors de Cotonou mais a expliqué qu’il n’y a rien de grave. Pour lui, le retard ne s’observe pas pour la première. Les états de paiement sont habituellement établis à l’intendance militaire et déposés au trésor public. C’est souvent à ce niveau que le décaissement traine. Mais, les soldats sont souvent payés. Est-ce que la prime spécifique est vraiment supprimée ? L’officier répond qu’il n’en sait vraiment rien, étant absent. Visiblement, cet officier est optimiste et estime qu’il n’y a pas de quoi s’inquiéter. Toutefois, il dit ne plus être à l’intendance militaire pour fournir les détails des informations que nous recherchons à propos desdites primes.

Félicien Fangnon

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE