Renforcement des relations commerciales entre la Chine et le Bénin : Simon...

Renforcement des relations commerciales entre la Chine et le Bénin : Simon Pierre Adovelandé échange avec Satchivi

0
PARTAGER

Le Président de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin a reçu en audience hier, mercredi, 12 octobre 2016, le nouvel ambassadeur du Bénin près de la République populaire de la Chine, Simon Pierre Adovèlandé. Il a été question, au cours des échanges, du renforcement des relations commerciales entre le Bénin et la Chine.

Nommé récemment ambassadeur du Bénin près de la Chine, Simon Pierre Adovèlandéentend œuvrer au renforcement de la coopération économique entre les deux pays et surtout en faveur de la communauté nationale des affaires. C’est d’ailleurs dans cette logique que s’inscrit sa visite protocolaire à la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (Ccib). A l’en croire, le Bénin entretient de très fortes relations notamment commerciales avec la Chine, premier partenaire économique de l’Afrique. Un partenariat naissant entre l’institution consulaire de Pékin et celle du Bénin devra permettre d’accompagner des opérateurs économiques béninois qui commercent avec la Chine, a-t-il rassuré. Il s’agit donc de renforcer la coopération et de permettre aux hommes d’affaires béninois  de découvrir les nouveaux modes d’actions et de financement en Chine. Il a été également question, au cours de l’audience, des retombées de la dernière visite du Chef de l’Etat, Patrice Talon en Chine. Des locaux seraient donc attribués par les autorités chinoises pour accompagner le secteur privé béninois. Pour le Président de la Ccib, Jean-Baptiste Satchivi, il s’agit désormais d’une nouvelle espérance dans le renforcement de la coopération sino-béninoise dans le domaine des affaires. Le patron de la communauté des affaires a souhaité une accélération du processus d’industrialisation du Bénin avec la possibilité d’y bâtir une usine de sous-traitance automobile qui pourrait servir le Nigéria, actuellement en pleine mutation. Les chinois étant les plus gros constructeurs du monde, le Bénin devra donc s’approprier leur savoir-faire dans le domaine de BTP. Grâce à la Chine, le tourisme béninois pourra connaitre un véritable essor, selon Jean-Baptiste Satchivi. Ainsi dans l’optique de relever le défi, il sera bientôt crée dans les locaux de l’institution consulaire du Bénin, une cellule diplomatique très agissante et qui devra mettre toutes les opportunités à la disposition des opérateurs économiques béninois. Tout en souhaitant du succès à son hôte, Jean-Baptiste Satchivi se dit convaincu d’un nouveau départ dans les relations en termes de business avec la chine.

Aziz BADAROU


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE